Un matelas ensanglanté et des sacs de chair retrouvés sur une aire d'autoroute

Chair humaine ou animal ? Le procureur reste prudent quant à la découverte faite sur une aire de l'A7 dans la Drôme.

Un matelas ensanglanté et des sacs contenant de la chair ont été retrouvés près d\'un conteneur à poubelles sur l\'aire de La Coucourde, dans la Drôme.
Un matelas ensanglanté et des sacs contenant de la chair ont été retrouvés près d'un conteneur à poubelles sur l'aire de La Coucourde, dans la Drôme. (GOOGLE STREETVIEW / FTVI)

Un matelas ensanglanté et des sacs poubelles contenant ce qui ressemble à de la chair  humaine. Voilà ce qu'ont découvert, vendredi 29 mars, des employés d'autoroute sur une aire de repos de l'A7 dans la Drôme.

Le procureur de la République de Valence, Antoine Paganelli, a confirmé cette information révélée par Le Dauphiné Libéré, mais s'est refusé à confirmer qu'il s'agissait de chair humaine comme le rapportait le quotidien. "Il faut être très prudent dans l'affirmation qu'il s'agit de chair humaine, il s'agit de sang c'est certain, et seul le laboratoire pourra dire si c'est du sang animal ou humain", a précisé le magistrat.

Aucun cadavre retrouvé

Selon le quotidien régional, vendredi vers 17 heures, les agents de la société Autouroutes du sud de la France (ASF) ont découvert sur l'aire de repos de La Coucourde (Drôme), à proximité d'un conteneur à poubelles, un matelas maculé de sang et des sacs-poubelles. "Selon les premières investigations menées par les gendarmes, il s'agirait de matières humaines", selon le journal, qui souligne que les enquêteurs n'ont "toujours pas retrouvé de cadavre".

Le Dauphiné Libéré précise samedi que des vêtements et des baskets découverts ont été découverts sur place et qu'ils appartiendraient à un homme. Des couvertures et des oreillers tachés de sang ont également été découverts.

Le laboratoire de la police scientifique d'Ecully (Rhône) a été chargé des analyses, a précisé le procureur.