Cet article date de plus de huit ans.

Un homme meurt criblé de balles à Marseille

Lundi vers 22h, un homme d'une vingtaine d'années a été criblé de balles au volant de sa voiture dans les quartiers nord de Marseille. Deux hommes en scooter ont pris la fuite. Plus d'une dizaine de règlements de comptes ont été perpétrés dans la ville et sa région depuis début 2013. Ce nouveau règlement de compte intervient aussi au lendemain d'une agression mortelle dimanche à proximité du Vieux-Port.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (IDÉ)

Nouveau règlement de compte à Marseille. Lundi vers 22h, un homme de 25 ans a été criblé de balles 9mm alors qu'il se trouvait au volant de sa voiture. Il a terminé sa course sur le trottoir et a tenté de fuir ses agresseurs avant de s'écrouler à terre, a indiqué une source proche de l'enquête, précisant que "les tueurs avaient fait preuve d'une certaine technicit é".

Les faits se sont déroulés dans les quartiers nord à l'Estaque, dans le 16e arrondissement, à proximité de l'espace Mistral, à la fois lieu de concerts et de loisirs. Les auteurs des coups de feu, deux hommes à scooter, ont pris la fuite. L'enquête a été confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire, déjà saisie de plusieurs affaires de ce type.

La victime avait déjà fait l'objet de deux tentatives d'assassinat. Il était connu notamment pour vols, infraction à la législation sur les armes et trafic de stupéfiants.

Plus d'une dizaine de règlements de comptes ont été perpétrés dans la ville et sa région depuis début 2013 après une année 2012 particulièrement sanglante (24 morts dans les Bouches-du-Rhône). Dernier en date : fin juillet, un jeune Marseillais de 22 ans avait été tué d'une balle dans la tête avant d'être partiellement brûlé. Ce nouveau règlement de compte intervient au lendemain d'une agression mortelle dimanche à proximité du Vieux-Port.

Valls et Ayrault à Marseille mardi

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a annoncé qu'il se rendrait à Marseille mardi après-midi. Il y annoncera des moyens supplémentaires. "Nous allons (...) donner des moyens supplémentaires à la police judiciaire. J'en ai parlé " au patron de la PJ marseillaise, "il a besoin de postes supplémentaires d'enquêteurs pour aller au coeur de ces trafics " de drogue qui gangrènent la ville, a précisé Manuel Valls, sans vouloir préciser le nombre de postes concernés. Il sera accompagné de Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre.

Samia Ghali, la sénatrice et maire des 15e et 16e arrondissements de Marseille, lance un appel au gouvernement. Il y a un an, elle avait déclaré qu'il fallait l'armée pour aider sa ville. Aujourd'hui elle estime que "la situation est toujours la même ". Il faut, selon elle, "augmenter les efforts ".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.