Cet article date de plus de sept ans.

Un cadre de la préfecture de police de Paris soupçonné de corruption

INFO FRANCE INFO | Un des cadres de la préfecture de police de Paris, Jean-Yves Adam, est en garde à vue depuis ce mercredi matin dans les locaux de la police des polices. Il est soupçonné de corruption active et passive et de divulgation du secret professionnel. 
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France ©RF/Nathanaël Charbonnier)

Jean-Yves Adam a vu ses collègues des "boeufs carotte" débarquer à 6 heures du matin à son domicile pour l'interpeller ce mercredi matin. Une perquisition a été menée chez lui, d'abord, par les hommes de l'Inspection Générale de la Police Nationale ( IGPN), puis à son bureau situé dans le 3ème arrondissement à Paris. 

Jean-Yves Adam, 60 ans, est depuis peu, chargé de mission auprès du directeur de la sécurité publique de l'agglomération parisienne. Il a toujours occupé de hautes fonctions à la Préfecture de police. 

Des PV annulés en échange de déjeuners ? 

Selon les informations d'Elodie Guéguen de la rédaction de France Info, le haut fonctionnaire, contrôleur général, est soupçonné de corruption. Une information judiciaire est ouverte depuis le mois de novembre. En clair, la police des polices se demande s'il n'a pas tiré avantage de certaines de ses connaissances. Des avantages en nature, comme des déjeuners chez de grands restaurateurs, à qui, en échange, il aurait rendu service, en faisant sauter des PV par exemple. "Des méthodes de flic à l'ancienne " confie un proche du dossier. Des méthodes qui ont déjà terni l'image de la police ces dernières années avec l'affaire Michel Neyret ou l'affaire de la BAC Nord de Marseille. 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.