Un arsenal de 122 armes découvert chez un artisan près de Nice

Les gendarmes ont retrouvé une centaine d'armes, d'explosifs, de détonateurs chez un habitant de l'arrière-pays niçois, a-t-on appris ce dimanche. Son propriétaire, un artisan de 64 ans, a été mis en examen pour "infractions à la législation sur les armes" et placé sous contrôle judiciaire. Il dit être simplement "passionné d'armes".

(Capture d'écran Google Autre)

Une passion un peu trop
débordante. Samedi, un homme de 64 ans, président du club de tir de sa commune
de Valdeblore, a été mis en examen pour "infractions à la législation sur
les armes". Chez lui, les gendarmes ont retrouvé 122 armes de
chasse, automatiques et de poings. Parmi elles, des armes de tir longue distance ou encore
un pistolet mitrailleur "emblématique de l'époque d'Al Capone ".

"Entre une et deux
tonnes de munitions et d'éléments de munitions
" (douilles, projectiles,
etc.) et 151 kg de poudre propulsive ont en outre été découvertes, selon la
gendarmerie au domicile de cet artisan. Les enquêteurs ont mis près de dix
heures pour tout perquisitionner. 

"J'ai quand même pas
pété un câble" (le propriétaire de l'arsenal de Valdeblore)

L'homme qui possède cet
arsenal est un artisan plombier. Il ne se considère pas comme dangereux, "je
ne suis pas arrivé à 65 ans pour devenir dangereux
", a-t-il confié à nos
confrères de France Bleu Azur, "j'ai quand même pas pété un câble ". Sa femme confirmant : "C'est un gentil mari ".

Il a été laissé libre
sous contrôle judiciaire. Une information judiciaire a été ouverte sous la
direction d'un juge d'instruction niçois. Il s'agira notamment de découvrir d'où
proviennent les armes.