Ultra-droite : dix personnes interpellées dans le cadre d'une enquête des services antiterroristes

Les interpellations ont eu lieu en lien avec l'enquête sur un militant d'ultra-droite qui menaçait de s'en prendre à des migrants, des lieux de culte musulmans et des hommes politiques.

Le siège de la Sous-direction antiterroriste (SDAT), à Levallois Perret (Hauts-de-Seine).
Le siège de la Sous-direction antiterroriste (SDAT), à Levallois Perret (Hauts-de-Seine). ( MAXPPP)

Dix personnes ont été interpellées mardi 17 octobre, en lien avec l'enquête sur un militant d'ultra-droite, a appris franceinfo, confirmant une information de M6 et du journal Le Monde. Ces interpellations ont été menées sur commission rogatoire d'un juge d'instruction, confiée à la SDAT (sous-direction antiterroriste) et à la DGSI.

Logan Alexandre Nisin, militant d'extrême droite radicale, avait été arrêté à la fin du mois de juin 2017 dans les Bouches-du-Rhône et mis en examen début juillet pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.

Menaces envers des migrants, des lieux de culte musulmans et des hommes politiques

Selon les informations recueillies par franceinfo, Logan Alexandre Nisin menaçait de s'en prendre à des migrants, des lieux de culte musulmans et des hommes politiques. Il avait ainsi imaginé s'en prendre à Christophe Castaner et Jean-Luc Mélenchon, des projets aux contours imprécis.

Les enquêteurs vont désormais s'attacher à déterminer la connaissance que les dix personnes interpellées pouvaient avoir de ses projets.