Tueur en série : un ex-policier soupçonné d'être "le Grêlé" s'est suicidé

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Tueur en série : un ex-policier soupçonné d'être "le Grêlé" s'est suicidé
FRANCE 3
Article rédigé par
M. De Chalvron, C. Cuello, L. Berbey, P. Dordilly, N. Tahar, R. Mathe, E. Fromentin - France 3
France Télévisions

Un homme a été retrouvé mort, mercredi 29 septembre, au Grau-du-Roi (Gard). Il pourrait s'agir du "Grêlé", violeur et tueur en série recherché depuis 35 ans. 

"Le Grêlé", violeur et tueur en série recherché depuis 35 ans, a peut-être été identifié. Mercredi 29 septembre, un homme a été retrouvé mort dans un appartement de la station balnéaire du Grau-du-Roi (Gard). Il s'agirait d'un suicide. François V., 59 ans, était un ancien gendarme. Il venait d'être convoqué dans le cadre de cette affaire. Son ADN devait en effet être prélevé pour être comparé à celui du "Grêlé". Cette analyse est en cours à l'heure actuelle.

"Le Grêlé" abordait ses victimes avec une carte de gendarme

"Le Grêlé" est soupçonné d'être l'auteur de quatre meurtres et de six viols entre 1983 et 1994. Il aurait notamment violé et assassiné la petite Cécile Bloch, à Paris, le 5 mai 1986. Elle avait 11 ans à l'époque. Depuis quelques temps, les enquêteurs se concentraient sur un groupe de gendarmes. C'est cette piste qui aurait mené à l'homme retrouvé mort mercredi. "'Le Grêlé' abordait certaines de ses victimes avec une carte bleu blanc rouge, de policier ou de gendarme, avec une paire de menottes, un talkie-walkie et une arme", explique Patricia Tourancheau, journaliste et auteure du livre Le 36.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.