Bronzage, chocolats et Céline Dion : le "dépeceur de Montréal" Luka Magnotta aime sa vie en prison

Emprisonné à perpétuité dans la prison d'Archambault (Canada) pour le meurtre d'un étudiant chinois, Luka Rocco Magnotta semble apprécier sa vie en prison, selon des lettres que le "Toronto Sun" a publiées.

La police de Montréal donne une conférence de presse le 5 juin 2012 après l\'arrestation de l\'acteur porno Luka Rocco Magnotta.
La police de Montréal donne une conférence de presse le 5 juin 2012 après l'arrestation de l'acteur porno Luka Rocco Magnotta. (ANDRE PICHETTE / EPA)

"Je viens juste d'acheter l'album de Céline Dion et plusieurs autres. J'ai une stéréo et un lecteur de musique portable lorsque je vais me faire bronzer à l'extérieur", écrit Luka Rocco Magnotta. Lundi 2 novembre, le journal canadien Toronto Sun (en anglais) a publié des extraits de lettres que le "dépeceur de Montréal" écrit en prison à l'adresse de ses amis. "Nos portes sont ouvertes 90% du temps, je me sens donc comme dans une résidence universitaire", poursuit-il, décrivant les smoothies, les pizzas, les visionnages de films et les séances de bronzage qui rythment son quotidien carcéral.

Chocolats et crème glacée

Le tueur de 33 ans précise qu'il travaille à la cuisine de la prison d'Archambault (Canada) chaque jour de la semaine et que, le reste du temps, il "se relaxe avec l'art, la musique, le sport et la lecture". Le détenu semble aussi se régaler de chocolats, de plats italiens et de crèmes glacées : "Tout ce chocolat reçu pour la Saint-Valentin ruine mon régime. Lol. Ces connards avaient dit qu'ils ajouteraient des Ferrero Rocher et ils ne l'ont pas fait", rapporte Slate.

Face à ces révélations, le Service correctionnel du Canada a refusé de commenter le cas de Luka Magnotta, précise Radio-Canada, et confirme que les détenus ont le droit à certains équipements comme des téléviseurs ou des chaînes stéréo. Il leur est également possible de porter des vêtements "civils", du moment qu'ils sont approuvés par la direction de l'établissement. Lundi 2 novembre, le Toronto Sun a publié des photos de la vie du détenu derrière les barreaux. On le voit, souriant, dans sa cellule auprès de ses posters de Marylin Monroe et de nombreux gros cœurs rouges sur lesquels sont écrits les mots "amour" et "bisou"

Mutilations et actes sexuels 

Condamné à perpétuité en décembre 2014, Luka Rocco Magnotta, surnommé le "dépeceur de Montréal", est accusé d'avoir tué en mai 2012 un étudiant chinois, Jun Lin, avec un pic à glace. Il avait ensuite démembré sa victime. Il avait également publié la vidéo du meurtre sur internet et envoyé les parties du corps par la poste.

Ce n'est pas la première fois que le tueur fait parler de lui derrière les barreaux. En mai, le tueur s'était inscrit sur un site de rencontres pour détenus afin de trouver l'âme sœur : "Si tu crois pouvoir être mon prince charmant, envoie-moi une lettre détaillée avec au moins deux photos", écrivait-il.