La commune de Roye sous le choc après une fusillade

Quatre personnes ont perdu la vie, mardi 25 août, dans un camp de gens du voyage. Une équipe de France 2 revient sur les faits.

France 2

Hier, mardi 25 août, un drame s'est produit à Roye dans la Somme. Un homme de 73 ans, qui vivait dans un camp de gens du voyage, a tué trois membres d'une même famille, dont un bébé, ainsi qu'un gendarme qui tentait d'intervenir. Il était apparemment sous l'emprise de l'alcool.

Le gendarme décédé, père de deux enfants, s'appelait Laurent Pruvot, il avait 44 ans. Ce matin, à Roye, l'émotion était immense. "C'était un copain depuis des années et c'était un garçon très gentil, très agréable, pas agressif du tout, et là, je suis effondré", confie, très ému, un ami de la victime.

Des journalistes pris à partie

Dans cette commune de 6 500 habitants, tout le monde ne parle que des événements d'hier. Les gens du voyage qui ont perdu trois des leurs sont anéantis. Hier soir, la tension était vive dans le quartier. Des gendarmes en nombre ont bouclé le périmètre. Plusieurs journalistes ont été pris à partie avant que les gendarmes ne leurs conseillent de partir.

Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur s'est rendu au chevet des victimes à l'hôpital d'Amiens dans la soirée. L'auteur de la fusillade a été interpellé, il se trouve actuellement à l'hôpital.

Le JT
Les autres sujets du JT
A Roye (Somme), sur les lieux de la fusillade, le 25 août 2015.
A Roye (Somme), sur les lieux de la fusillade, le 25 août 2015. (MAXPPP)