Cet article date de plus de sept ans.

Tuerie de Bruxelles : Mehdi Nemmouche pose ses conditions à sa remise à la Belgique

Auteur présumé de la fusillade au Musée juif de Bruxelles (Belgique) fin mai, le Franco-Algérien redoute, selon son avocat, d'être extradé vers Israël, deux des victimes de l'attaque étant israéliennes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un portrait de Mehdi Nemmouche, l'homme suspecté d'être l'auteur de la tuerie du Musée juif de Bruxelles. (FRANCE 2)

La cour d'appel de Versailles (Yvelines), qui devait statuer sur l'extradition de Mehdi Nemmouche vers la Belgique, a mis la décision en délibéré au 26 juin. Face au tribunal, l'auteur présumé de la tuerie au Musée juif de Bruxelles n'a pas exclu, jeudi 12 juin, d'accepter sa remise aux autorités belges, mais sous conditions.

"Je continue de m'opposer à cette extradition tant que la Belgique ne certifie pas (...) qu'il n'y aura pas de transfert vers un pays tiers", a-t-il déclaré à la fin de l'audience. Selon son avocat, le suspect redoute d'être extradé vers Israël, deux des victimes de Bruxelles étant israéliennes.

Si la justice française se prononce pour sa remise à la Belgique, comme le demande le ministère public, Mehdi Nemmouche pourra former un pourvoi en cassation dans un délai de trois jours. La procédure pourrait donc être retardée. La plus haute juridiction française disposera en effet de quarante jours pour statuer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Fusillade au Musée juif de Bruxelles

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.