Cet article date de plus de sept ans.

Tuerie au Musée juif : Mehdi Nemmouche refuse toujours son extradition en Belgique

Une première audience à Versailles (Yvelines) a été renvoyée au 12 juin à la demande de sa défense, qui réclame davantage de temps pour préparer ses arguments.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un portrait de Mehdi Nemmouche, l'homme suspecté d'être l'auteur de la tuerie du Musée juif de Bruxelles. (FRANCE 2)

Il s'exprimait pour la première fois en public depuis son arrestation à Marseille (Bouches-du-Rhône), vendredi. Mehdi Nemmouche, soupçonné d'être le tueur du Musée juif de Bruxelles, a confirmé, jeudi 5 juin, devant la justice son refus d'être extradé en Belgique.

L'audience devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Versailles a été renvoyée au 12 juin à la demande de sa défense, qui réclame davantage de temps pour préparer ses arguments. "Je suis solidaire" de l'avocat, s'est borné à confirmer Mehdi Nemmouche.

Une audience de cinq minutes

En tout et pour tout, l'audience n'a duré que cinq minutes, précise un journaliste du Monde sur Twitter. "Mehdi Nemmouche, encadré par trois policiers encagoulés, a répondu à la présidente d'un ton sec, débit mitraillette", raconte-t-il.

Cette apparition publique était placée sous haute surveillance, confirme un journaliste de RTL. Il signale la présence constante du Raid et des Eris (Équipes régionales d'intervention et de sécurité) dans la salle, les couloirs et l'arrière-salle de la cour d'appel de Versailles (Yvelines).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Fusillade au Musée juif de Bruxelles

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.