Procès Nemmouche : deux journalistes ex-otages reconnaissent leur geôlier "sadique"

Deux journalistes français ont reconnu Mehdi Nemmouche comme étant leur geôlier Abou Omar, qui avait fait subir des sévices aux otages.

France 3

C'était un moment fort du procès de Mehdi Nemmouche, accusé d'avoir tué quatre personnes au musée juif de Bruxelles (Belgique) en mai 2014. Jeudi 7 février, deux journalistes français, anciens orages de Daesh, ont reconnu formellement le prévenu comme ayant été leur geôlier. Nicolas Hénin et Didier François ont dépeint un Nemmouche cruel et violent durant le temps de leur capture par l'État islamique en Syrie.

Un homme "sadique", rempli de haine

"Mehdi Nemmouche était bien l'Abou Omar qu'on a connu en Syrie", a confirmé Nicolas Hénin. Ils sont venus à Bruxelles décrire longuement les tortures à coup de matraque et les violences psychologiques de celui qu'ils désignent comme un bourreau. "C'est un homme à la fois sadique, rempli de haine, en particulier de la haine contre les juifs, mais aussi les chiites", décrit Nicolas Hénin. Il explique aussi qu'il était "joueur" avec les otages.

Le JT
Les autres sujets du JT
Illustration dessinée pendant le procès de Mehdi Nemmouche, à Bruxelles, le 23 janvier 2019.
Illustration dessinée pendant le procès de Mehdi Nemmouche, à Bruxelles, le 23 janvier 2019. (IGOR PREYS / BELGA MAG /AFP)