Cet article date de plus de deux ans.

Mehdi Nemmouche : procès de l’attentat terroriste du musée juif de Bruxelles

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Mehdi Nemmouche : procès de l’attentat terroriste du musée juif de Bruxelles
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Plusieurs années après le massacre du musée juif de Bruxelles (Belgique) s’est ouvert le procès du djihadiste français Mehdi Nemmouche. Ses avocats plaident l’innocence de leur client.

À Bruxelles (Belgique), quatre années d’enquête ont abouti à un procès d’assises très symbolique. Kalachnikov et armes de poing font partie des pièces à conviction exposées. Pour la première fois, un djihadiste se revendiquant de l’État islamique est jugé pour un attentat commis sur le sol européen. Dans le box des accusés, Mehdi Nemmouche et un présumé complice encourent la réclusion criminelle à perpétuité. La conservatrice du musée juif de Bruxelles assiste à cette première audience. Elle a été témoin de la tuerie.

Les avocats de Mehdi Nemmouche plaident l’innocence

Le 24 mai 2014, un homme pénètre dans le hall du musée. La vidéo surveillance filme le massacre. Quatre personnes sont exécutées de sang-froid en deux minutes. Six jours plus tard, Mehdi Nemmouche est appréhendé à Marseille (Bouches-du-Rhône), en possession d’armes et d’une casquette identique à celle du tueur. Mehdi Nemmouche est un délinquant roubaisien (Nord) radicalisé et passé par les rangs de Daech en Syrie. Ses avocats plaideront pourtant l’innocence de leur client.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mehdi Nemmouche

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.