DIRECT. Tuerie de Bruxelles : garde à vue prolongée pour le suspect

Un Français a été interpellé vendredi à Marseille alors que des armes et une vidéo revendiquant la tuerie de Bruxelles ont été retrouvées sur lui. 

Une capture vidéo de l\'auteur de la tuerie, perpétrée samedi 24 mai à Bruxelles, dont le signalement correspond à l\'homme interpellé dimanche 1er juin à Marseille.
Une capture vidéo de l'auteur de la tuerie, perpétrée samedi 24 mai à Bruxelles, dont le signalement correspond à l'homme interpellé dimanche 1er juin à Marseille. (BELGIAN FEDERAL POLICE / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Un Français, âgé de 29 ans et originaire de Roubaix, a été interpellé vendredi 30 mai à Marseille. Il est soupçonné d'être l'auteur de la tuerie du musée juif de Bruxelles, perpétrée samedi 24 mai dans l'après-midi. Ce jour-là, un homme avait ouvert le feu dans le bâtiment, faisant quatre victimes.

L'homme arrêté à Marseille se nomme Mehdi Nemmouche. Il est soupçonné par les services de la sécurité intérieure d'être lié aux milieux djihadistes. Il a été interpellé alors qu'il se trouvait dans un autobus en provenance d'Amsterdam via Bruxelles. Dans ses bagages, ont été retrouvés une Kalachnikov et un revolver, ainsi qu'une vidéo revendiquant la fusillade meurtrière. 

Il a été placé en garde à vue vendredi après-midi pour assassinat et tentative d'assassinat en lien avec une entreprise terroriste. Sa garde à vue a été prolongée jusqu'à mardi, a annonce le procureur de la République de Paris. 

François Hollande a réagi depuis la Normandie : "Nous avons la volonté de suivre ces jihadistes (...) Nous les combattrons, nous les combattrons, et nous les combattrons."

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #BRUXELLES

23h05 : Ce live est terminé pour ce soir. Retrouvez l'intégralité des informations développées par francetv info sur notre page d'accueil. En voici l'essentiel :   Mehdi Nemmouche, suspecté d'être le tireur de la tuerie du musée juif de Bruxelles, a été interpellé vendredi à Marseille. Son parcours commence par une enfance difficile, la petite délinquance et se poursuit dans le jihadisme.

 L'équipe de France a été tenue en échec par le Paraguay (1-1) en match de préparation avant le Mondial. Commentaire de Didier Deschamps : "on ne va pas gagner tous les matchs 4-0 [comme contre la Norvège]."

 Jo-Wilfried Tsonga, balayé. Richard Gasquet, aux oubliettes, Pauline Parmentier trop juste, Gaël Monfils est le dernier représentant français dans le tournoi.


• #BYGMALION Xavier Bertrand propose la candidature de François Baroin pour la tête de l'UMP, et appelle à "tourner la page de 2012""Tous ceux qui sont concernés par la campagne de 2012 doivent rester à l'écart."


Rendez-vous demain, à six heures, pour un nouveau direct.

22h16 : Louis Caprioli, ancien expert de la DST, répond aux questions de francetv info après l'arrestation d'un Français soupçonné d'être l'auteur de la fusillade meurtrière de Bruxelles : "On peut penser que des jihadistes utilisent des Européens pour frapper leur pays d'origine"Son interview est à retrouver ici.

21h30 :  Qui est Mehdi Nemmouche ? Après une enfance difficile et un plongeon dans la petite délinquance dès l'adolescence, le suspect de  la tuerie du Musée juif de Belgique a sombré dans l'islam radical, lors de séjours en prison et a coupé tous les liens avec ses proches.


21h08 :  "Ah, moi, je suis très soulagé. Tous les matins je passe là et je pense aux quatre victimes". Devant le Musée juif de Bruxelles, un homme confie se sentir mieux depuis qu'un suspect a été arrêté après la tuerie qui a conduit à la mort de quatre personnes. De nombreux Belges partagent sont sentiment.

20h02 : Il est 20 heures. Le point sur les grands titres de l'actualité.   Un suspect de la tuerie du musée juif de Bruxelles a été interpellé vendredi à Marseille. Voici ce que l'on sait du suspect et ce que l'on sait de la progression de l'enquête.

 Roger Federer, outJo-Wilfried Tsonga, balayé. Richard Gasquet, aux oubliettes ! Il ne reste plus que deux Français en lice dans le tournoi.

 Xavier Bertrand propose la candidature de François Baroin pour la tête de l'UMP, et appelle à "tourner la page de 2012". "Tous ceux qui sont concernés par la campagne de 2012 doivent rester à l'écart."

 A quoi va ressembler la France des régions après la réforme territoriale ? Nous avons réalisé une carte à partir des informations parues à ce sujet dans le Journal du Dimanche, ce matin.

19h43 :  Des perquisitions sont en cours chez la grand-mère et la tante de Mehdi Nemmouche, à Tourcoing (Nord). La tante est entendue par la police. Quand les policiers sont ressortis du domicile de la grand-mère, une quarantaine d'habitants se massait sur le trottoir.

19h09 :  Deux perquisitions sont en cours dans la famille de Mehdi Nemmouche, le suspect de la tuerie de Bruxelles interpellé ce matin, d'après une source proche du dossier interrogée par l'AFP. 

18h59 :  Tout à l'heure, le procureur de Paris François Molins a fait le parallèle entre Mehdi Nemmouche et Mohamed Merah. Slate.fr compare point par point les deux hommes... jusqu'à leur amour de la caméra GoPro.

18h46 :  "Nos nations ne seront jamais un sanctuaire pour les terroristes."Lors d'une conférence de presse consécutive à l'arrestation d'un suspect, Bernard Cazeneuve résume par cette phrase la tuerie de Bruxelles : "Quatre personnes sans défense sont tombées sous les balles d'un tireur sans honneur".

18h15 :  "On peut effectivement faire un parallèle [entre Mehdi Nemmouche et Mohamed Merah] dans la mesure où c'est ce qu'on a pu appeler à une certaine époque 'le loup solitaire', celui qui été aguerri, a participé à des combats, et qui a appris le maniement d'armes", déclare le procureur de Paris François Molins en marge de sa conférence de presse.

18h05 : 18 heures. L'heure de récapituler l'actualité de la journée :  Un suspect de la tuerie du musée juif de Bruxelles a été interpellé vendredi à Marseille. Voici ce que l'on sait du suspect et ce que l'on sait de la progression de l'enquête.

Séisme Porte d'Auteuil : Roger Federer est éliminé dès les 8es de finale par le Letton Ernests Gulbis en cinq manches. 

• L'Elysée nie les accusations de Claude Guéant. L'ancien ministre accusait le palais présidentiel d'avoir volontairement transmis des documents à la justice pour accabler Nicolas Sarkozy. 

 A quoi va ressembler la France des régions après la réforme territoriale ? Nous avons réalisé une carte à partir des informations parues à ce sujet dans le Journal du Dimanche, ce matin.

17h55 :  La tante de Mehdi Nemmouche, le suspect de la tuerie de Bruxelles arrêté vendredi à Marseille, se confie à RTL : "Je pense que la radicalisation s'est faite en prison et pas à l'extérieur. (...) Il a eu son bac. Il avait un comportement exemplaire à la maison. C'était quelqu'un de poli et de très discret. Si en prison il s'est passé quelque chose pourquoi l'a-t-on laissé sortir sans soin, sans suivi, sans être informé."

17h01 :  Une perquisition est en cours dans la région de Courtrai, où le suspect de la tuerie du musée juif a séjourné, d'après le procureur belge.

16h45 :  Selon le procureur fédéral belge Frederic Van Leeuw, qui s'est exprimé en même temps que le procureur de Paris, le suspect de la tuerie du musée juif "a filmé ses armes et déclare avoir commis l'attentat contre les juifs à Bruxelles", même si "on ne peut pas garantir que c'est lui la voix entendue sur l'enregistreur".

16h37 :  Le vice-président du Crif Yonathan Arfi réagit à l'arrestation du suspect de la tuerie de Bruxelles, sur i>Télé : "l'acte terroriste était un acte exceptionnel dans la société française, il est en train de se banaliser. C'est quelque chose qui évidemment inquiète très profondément les juifs de France car les juifs de France sont aujourd'hui la première cible de ces terroristes."

16h19 :  Le premier ministre belge Elio Di Rupo s'est fendu d'un communiqué après la conférence de presse du procureur de Paris : "Afin d’éviter que de telles tragédies se reproduisent, le Premier Ministre appelle à un renforcement des dispositifs de suivi, de contrôle et de sanction des mouvements radicaux violents, en Belgique mais également sur l’ensemble du territoire européen. Il demande par ailleurs une intensification de la collaboration entre les différents Etats Membres concernant les personnes qui partent combattre en Syrie et retournent ensuite dans leur pays."

16h02 : Il est 16 heures, voici le point sur l'actualité :

• 
 On en sait davantage sur Mehdi Nemmouche, principal suspect de la tuerie du musée juif de Bruxelles interpellé vendredi à Marseille. Radicalisé lors de son dernier passage en prison, il a rejoint la Syrie pendant un an avant de revenir en Europe. Les enquêteurs ont retrouvé dans ses bagages ses armes, ainsi qu'une vidéo dans laquelle le suspect s'attribue l'attentat meurtrier.

• En déplacement en Normandie dans le cadre des commémorations du 70e anniversaire du Débarquement, François Hollande a félicité les forces de l'ordre et a promis de "suivre ces jihadistes". "Nous les combattrons, nous les combattrons, et nous les combattrons", a-t-il insisté.

• A quoi va ressembler la France des régions après la réforme territoriale ? Nous avons réalisé une carte à partir des informations parues à ce sujet dans le Journal du Dimanche, ce matin.

• Une fusillade a fait un mort et quatre blessés à Avignon la nuit dernière. L'homme, âgé d'une vingtaine d'années, a été mortellement blessé par deux individus encagoulés qui ont pris la fuite.

15h41 :  La conférence de presse du procueur de la République de Paris consacrée à l'arrestation de l'homme suspecté d'être l'auteur de la fusillade du musée juif de Bruxelles est terminée. Voici ce qu'il faut en retenir :

• Un drap comportant un sigle du groupe armé djihadiste de l'Etat islamique en Irak et au Levant a été retrouvé dans le sac de Mehdi Nemmouche lors de son interpellation vendredi à Marseille.

• Le suspect s'attribue l'attentat meurtrier dans un film caché dans l'appareil photo qu'il transportait avec lui. Cette vidéo montre les armes vraisemblablement utilisées lors de l'assaut, et une voix proche de la sienne indique que la caméra GoPro qu'il possédait n'a pas fonctionné pendant la fusillade.

• Nemmouche s'est radicalisé lors de son dernier passage en prison. Trois semaines après sa sortie, il a rejoint la Syrie où il a passé "plus d'une année".

15h27 : "On ignore si Nemmouche souhaitait rejoindre l'Algérie. Mais il partait avec beaucoup d'effets vestimentaires dans son sac."

 François Molins répond désormais aux questions des journalistes. Il évoque des indices "graves et concordants" sur la culpabilité du suspect.

15h22 :  La garde à vue Mehdi Nemmouche, principal suspect de la tuerie du musée juif de Bruxelles, est prolongée de 48 heures, indique le procureur de la République de Paris. Celui-ci indique que Nemmouche est presque silencieux depuis le début de sa garde à vue.

15h21 : "Nemmouche a été incarcéré à cinq reprises. (...) Durant sa dernière détention, il s'était distingué par son prosélytisme. Il faisait des appels à la prière collectifs lors des promenades. Trois semaines après sa libération, il se rend en Syrie. Il y reste plus d'un an, où il rejoint le groupe islamiste de l'Etat islamique d'Irak et du Levant."

Le procureur précise que le radicalisme du suspect avait été signalé aux services de renseignement par l'administration pénitentiaire. Il ajoute que son arrivée à Marseille constitue son premier passage en France depuis son retour de Syrie.

15h16 : "L'exploitation de l'appareil photo ont permis de découvrir un petit film d'une quarantaine de secondes montrant les armes, avec la voix qui semble être celle de Mehdi Nemmouche (...). On l'entend expliquer que sa caméra GoPro n'a pas fonctionné lors de l'attaque du musée, et que les armes sont celles qui ont servi lors de l'attaque du musée juif"

 François Molins détaille ensuite la liste des sept condamnations du suspect, essentiellement pour des faits de vols aggravés.

15h14 : "Ont été découverts dans les bagages du suspect des armes (...), et un drap sur lequel était inscrit en arabe "Etat islamique d'Irak et du levant" et "Dieu est grand"" 

 Le procureur de la République de Paris, François Molins, débute sa conférence de presse consacrée à l'arrestation de l'homme suspecté d'être l'auteur de la fusillade du musée juif de Bruxelles;

14h57 :  Délinquance, prison... Pour la journaliste de France 2, Audrey Goutard, l'homme suspecté d'être l'auteur de la tuerie de Bruxelles a un profil de jihadiste "assez classique".
FRANCE 2

14h44 : "Je pense que c’est en prison qu’il a dû faire de mauvaises rencontres. C’est à partir de là qu’il est parti en vrille." La Voix du Nord a interrogé les proches de l'homme actuellement en garde à vue, soupçonné d'être l'auteur de la fusillade du 24 mai. Le journal local donne également des précisions sur son parcours judiciaire et ses différentes condamnations en 2008 et 2009. 

14h24 :  L'homme suspecté d'être l'auteur de la tuerie du musée juif Bruxelles aurait revendiqué son geste dans une vidéo, indique RTL.fr. Le film aurait été retrouvé par les enquêteurs dans une carte mémoire trouvée dans les bagages de Mehdi Nemmouche. BFMTV relaie également cette information.

14h12 :  Les expertises scientifiques sur les armes et la caméra retrouvées dans les bagages de Mehdi Nemmouche, le Français suspecté d'être l'auteur de la tuerie du musée juif de Bruxelles, commencent à fournir des éléments "probants", selon une source proche de l'enquête citée par l'AFP.
Selon elle, "les premiers résultats sur les armes ainsi que les premières exploitations du matériel informatique et des images vidéo en sa possession semblent donner des résultats très probants", a-t-elle expliqué. Il est en revanche trop tôt pour savoir si le fusil d'assaut kalachnikov et le revolver sont bien ceux utilisés pour tuer quatre personnes le 24 mai dans la capitale belge, a précisé une autre source proche de l'enquête.

14h06 : Il est 14 heures, voici le point sur l'actualité :

• 
 Un Français de 29 ans, suspecté d'être l'auteur de la tuerie du musée juif de Bruxelles, a été arrêté vendredi par les douanes lors d'un banal contrôle à Marseille. Connu des services de police, il était surtout suivi par les renseignements, qui le soupçonnent de s'être rendu en Syrie en 2013 auprès de jihadistes.

• En déplacement en Normandie dans le cadre des commémorations du 70e anniversaire du Débarquement, François Hollande a félicité les forces de l'ordre et a promis de "suivre ces jihadistes". "Nous les combattrons, nous les combattrons, et nous les combattrons", a-t-il insisté.

Le Sunday Times affirme détenir des preuves démontrant un système de pots de vin mis en place par un haut responsable qatari, pour s'assurer de l'organisation de la Coupe du monde dans son pays, en 2022. Le montant de la fraude s'élèverait à 5 millions de dollars, soit environ 3,6 millions d'euros. 

• A quoi va ressembler la France des régions après la réforme territoriale ? Nous avons réalisé une carte à partir des informations parues à ce sujet dans le Journal du Dimanche, ce matin.

13h59 : Que sait-on de l'arrestation du Français suspecté d'être l'auteur de la tuerie de Bruxelles ? Et de son profil ? France 2 fait le point sur l'enquête et les informations dont on dispose. 

13h29 : "Nous les combattrons, nous les combattrons, nous les combattrons." François Hollande s'est exprimé ce matin, depuis la Normandie, au sujet de l'arrestation d'un homme soupçonné d'être l'auteur de la tuerie du musée juif, rappelant que le gouvernement a fait de la lutte contre les jihadistes une priorité. 

12h57 :  Quel a été le parcours de Mehdi Nemmouche, suspecté d'être le tireur du musée juif de Bruxelles, après avoir purgé une peine de prison pour plusieurs vols aggravés ? Selon Le Monde, après sa sortie en décembre 2012, il s'est rendu en Belgique avant d'entamer un "périple" en Grande-Bretagne, Liban, Turquie, et vraisemblablement Syrie.

Il est ensuite repéré en Allemagne en mars 2014, au retour d'un voyage en Asie du Sud-Est. "Jusqu'à vendredi dernier, il n'était jamais revenu en France", écrit Le Monde.

12h45 :  La Voix du Nord donne des détails sur l'arrestation de Mehdi Nemmouche en 2006 à Tourcoing. Celui qui est soupçonné d'être le tueur du musée juif de Bruxelles avait été arrêté le 13 août, trente minutes après avoir braqué une supérette en compagnie de deux complices. Il avait près de 800 euros sur lui.

Jugé en 2009 alors qu'il était emprisonné dans le sud de la France, il a écopé de 24 mois de prison ferme. "L’apparent amateurisme de ce premier braquage tranche avec le sang-froid et l’organisation des meurtres de Bruxelles, cinq ans plus tard", écrit le quotidien régional.

12h33 :  Voici la photo de Mehdi Nemmouche, suspecté d'être le tireur du musée juif de Bruxelles et arrêté vendredi.






(FRANCE 2)

12h08 : Déjà midi ! Voici le point sur l'actualité, qui s'est brusquement accélérée ce matin : 

• 
 Un Français de 29 ans, suspecté d'être l'auteur de la tuerie du musée juif de Bruxelles, a été arrêté vendredi par les douanes lors d'un banal contrôle à Marseille. Connu des services de police, il était surtout suivi par les renseignements, qui le soupçonnent de s'être rendu en Syrie en 2013 auprès de jihadistes.

• En déplacement en Normandie dans le cadre des commémorations du 70e anniversaire du Débarquement, François Hollande a félicité les forces de l'ordre et a promis de "suivre ces jihadistes". "Nous les combattrons, nous les combattrons, et nous les combattrons", a-t-il insisté.

Le Sunday Times affirme détenir des preuves démontrant un système de pots de vin mis en place par un haut responsable qatari, pour s'assurer de l'organisation de la Coupe du monde dans son pays, en 2022. Le montant de la fraude s'élèverait à 5 millions de dollars, soit environ 3,6 millions d'euros.

• On en sait davantage sur le détail des factures qui plongent l'UMP dans la crise. Selon le JDD, qui cite un cadre de Bygmalion, une double facturation a permis de maquiller 14 millions d'euros sur les 19 millions qu'ont coûté les meetings de Nicolas Sarkozy en 2012.

11h27 :  BFMTV a pu joindre Soulifa Badaoui, avocate qui a défendu le suspect de la tuerie du musée de Bruxelles lors de son procès pour participation à un braquage en 2006. Elle évoque le suspect, Mehdi Nemmouche, comme "quelqu'un d'intelligent, de vif, de respectueux dans les courriers qu'il envoyait ou dans sa présentation à l'audience".

"Ce n'était pas, à ma connaissance, quelqu'un prédestiné à commettre ce genre de faits", a-t-elle indiqué. Elle ne lui connaissait "pas de lien avec la mouvance islamiste (...) mais il avait de grosses difficultés personnelles". Nemmouche aurait été "placé par le juge des enfants pour carence éducative à l'âge de quelques mois". Il aurait ensuite rejoint le domicile de sa grand-mère à l'âge de 17 ans.

11h06 :  Le procureur de la République de Paris François Molins tiendra une conférence de presse à 15 heures après l'arrestation de l'homme suspecté d'être l'auteur de la tuerie du musée juif de Bruxelles, a annoncé le parquet dans un communiqué.

10h44 : "Je veux saluer les douaniers, les policiers, d'avoir permis l'arrestation du tireur présumé. (...) Nous avons la volonté de suivre ces jihadistes, et d'éviter qu'ils puissent nuire, d'un retour d'un combat qui n'est pas le leur et qui n'est pas le notre. (...) Nous les combattrons, nous les combattrons, et nous les combattrons." En visite en Normandie, François Hollande a réagi à l'arrestation de l'auteur présumé de la tuerie de Bruxelles. Il se félicite que celui-ci ait été arrêté "au moment où il allait poser le pied sur le sol français".

10h34 :  Selon les informations de France 2, le Français suspecté d'être l'auteur de la tuerie du musée juif de Bruxelles a effectué de la prison après avoir braqué une bijouterie près de Roubaix (Nord). Nous récapitulons tout ce que nous savons sur cet homme dans un article.


(POLICE FEDERALE BELGE / BELGA / AFP)

10h19 :  La justice belge confirme l'arrestation en France du "possible auteur" de la tuerie dans le musée juif de Bruxelles. Le procureur fédéral a prévu de donner une conférence de presse à 15 heures, au cours de laquelle il fournira des précisions sur cette arrestation.

10h11 :  François Hollande, actuellement en Normandie, devrait s'exprimer au sujet de l'arrestation du Français suspecté d'être l'auteur de la tuerie du musée juif de Bruxelles, selon le journaliste du Monde Arnaud Leparmentier.

09h47 :  Le suspect arrêté dans le cadre de l'enquête sur la tuerie du musée juif de Bruxelles s'appelle Mehdi Nemmouche. Selon les informations de notre consœur Audrey Goutard, de France 2, ce Français d'origine nord-africaine viendrait de Roubaix (Nord).

09h40 : @pao : Puisque le suspect a été placé en garde à vue pour tentative d'assassinat en lien avec une entreprise terroriste, celle-ci peut durer jusqu'à 96 heures. La garde à vue, qui a commencé vendredi à la mi-journée, pourrait même être étendue jusqu'à 144 heures, c'est-à-dire jeudi, si les enquêteurs décident d'invoquer une menace terroriste imminente.

09h40 :  Combien de temps le suspect peut-il rester en garde à vue ?

09h33 :  Le Français arrêté dans le cadre de l'enquête sur la tuerie du musée juif de Bruxelles a gardé le silence lors des premières 24 heures de sa garde à vue, indiquent des sources concordantes à l'AFP. Cet individu de 29 ans, qui se présente comme sans domicile fixe, possède un "profil jihadiste".

09h30 :  Fiché par la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) après ses voyages en Syrie, le Français arrêté dans le cadre de l'enquête sur la tuerie du musée juif de Bruxelles a été placé en garde à vue notamment pour assassinat et tentative d'assassinat en lien avec une entreprise terroriste.

Outre les armes trouvées dans ses bagages, le suspect avait aussi une caméra portative de type GoPro. Parmi ses vêtements, il y avait une casquette semblable à celle que portait le tireur du Musée juif d'après les images de vidéosurveillance diffusées par la police belge.

09h23 : Selon les informations de France 2, l'interpellation du Français suspecté d'être l'auteur de la fusillade du musée juif de Bruxelles a été effectuée vendredi lors d'un banal contrôle douanier. Il a été repéré dans le car qui assure la liaison entre Amsterdam et Marseille.

L'homme, qui serait originaire de Roubaix, est selon les informations de France 2 connu des services de police et aurait fait plusieurs voyages en Syrie.

09h17 : Sur cette importante nouvelle, voici le premier point sur l'actualité :

Un Français a été arrêté vendredi à Marseille dans l'enquête sur la tuerie du musée juif de Bruxelles. Ce Français était en possession d'une kalachnikov et d'un revolver qui correspondent à ceux utilisés lors de l'attaque, et est soupçonné de s'être rendu en Syrie auprès de jihadistes.

• On en sait davantage sur le détail des factures qui plongent l'UMP dans la crise. Selon le JDD, qui cite un cadre de Bygmalion, une double facturation a permis de maquiller 14 millions d'euros sur les 19 millions qu'ont coûté les meetings de Nicolas Sarkozy en 2012.

• La rade de Toulon va accueillir aujourd'hui ses héros. Le RCT a été sacré champion de France après sa victoire sur Castres (18-10). Un beau cadeau pour Jonny Wilkinson, qui prend sa retraite sportive.

09h03 : Un suspect a été arrêté vendredi à Marseille dans l'enquête sur la tuerie du musée juif de Bruxelles. Ce Français était en possession d'une kalachnikov et d'un revolver qui correspondent à ceux utilisés lors de l'attaque; et est soupçonné de s'être rendu en Syrie auprès de jihadistes. Des sources proches de l'enquête l'ont indiqué à l'AFP.