Quatre personnes placées en garde à vue après le meurtre d'une étudiante à Toulouse

Le corps de la jeune femme, âgée de 23 ans, a été retrouvé dans une malle, à l'intérieur d'un appartement.

Des policiers pénètrent dans l\'immeuble où le corps d\'une jeune femme a été retrouvé, dans une malle, mardi 4 août 2015, à Toulouse (Haute-Garonne).
Des policiers pénètrent dans l'immeuble où le corps d'une jeune femme a été retrouvé, dans une malle, mardi 4 août 2015, à Toulouse (Haute-Garonne). ( AFP )

L'enquête sur la mort d'une jeune femme à Toulouse (Haute-Garonne) avance. Quatre jeunes ont été placés en garde à vue et sont entendus, jeudi 6 août, quarante-huit heures après la découverte dans un appartement du centre-ville du corps décomposé d'une étudiante de 23 ans, placé dans une malle en plastique.

La jeune femme serait morte d'une fracture du crâne, selon des éléments d'autopsie publiés mercredi par le procureur de la République de Toulouse. "Des analyses complémentaires, dont des expertises anatomo-pathologiques et toxicologiques, étaient ordonnées afin d'obtenir des éléments plus précis portant sur les causes, les circonstances et la date du décès", a par ailleurs indiqué le parquet.

Une affaire de drogue à l'origine du meurtre ?

Un jeune homme s'est présenté mercredi soir aux enquêteurs de la police judiciaire en déclarant avoir des informations sur le meurtre, selon une source proche du dossier, citée par l'AFP. Il a rapidement été placé en garde à vue et interrogé, ainsi qu'un autre jeune homme et une jeune fille. Une quatrième personne, un jeune homme, a aussi été placée ultérieurement en garde à vue.

Selon les informations de France 3, l'homme qui s'est présenté spontanément ne serait pas, d'après ses premières déclarations, l'auteur du meurtre, lié à un différend portant sur la vente de stupéfiants, mais il aurait aidé à maquiller la scène du crime en achetant de l'acide chlorhydrique. Il aurait donné aux enquêteurs l'identité du meurtrier présumé, un homme d'une vingtaine d'années interpellé mercredi soir et resté muet face aux enquêteurs, toujours selon la chaîne.