Cet article date de plus de sept ans.

Triple meurtre à Belfort : drame passionnel ou coup de folie ?

Un homme âgé d'une quarantaine d'années s'est rendu jeudi soir au commissariat de Belfort. Il s'est accusé d'avoir tué trois personnes. Les corps d'une femme et de deux hommes tués par balles ont été découverts par les policiers.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Autre)

L'homme âgé d'une
quarantaine d'années s'est rendu au commissariat de Belfort jeudi soir avec une
arme de 9mm qui pourrait être l'arme du crime. Le quadragénaire a expliqué avoir tué
trois personnes. Sur les indications du suspect, les policiers ont retrouvé les
corps d'une femme et de deux hommes tués par balles.  

La première victime,
un homme d'une quarantaine d'années, a été découverte à son domicile. Les deux
autres victimes, une femme et un psychologue, ont été retrouvés dans les
communs de l'immeuble où se trouve le cabinet de psychologie.

"Les circonstances
et le mobile du crime ne sont pas déterminés, pour l'instant. Nous avons gelé
les lieux pour mener les constatations techniques (...) et le travail
d'audition et de témoignage
" a expliqué Alexandre Chevrier, le procureur de la République de
Belfort. Selon les premiers éléments, l'auteur présumé du triple meurtre aurait eu une querelle avec son ex-femme et un psychiatre. Et il les a tué par balle avant d'aller chez un ami d'enfance qu'il a également abattu. 

Coup de folie ou drame passionnel ? Le mobile reste encore inconnu. Le suspect a été placé
en garde à vue à l'issue de sa présentation spontanée au commissariat de la ville, mais il n'était pas en mesure d'être auditionné jeudi soir. Le procureur de Belfort devrait donner des précisions à l'occasion d'une conférence de presse dans la journée de vendredi. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.