Traque dans les Cévennes : "Le fugitif doit être fatigué", estime l'ancien négociateur du GIGN David Corona

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 6 min.
Traque dans les Cévennes : ITW David Corona
Article rédigé par
S. Khaldoun - franceinfo
France Télévisions

Les forces de l'ordre recherchent toujours activement l'individu suspecté d'avoir tué deux personnes aux Plantiers (Gard), mardi 11 mai. David Corona, ancien négociateur du GIGN (Groupement d'intervention de la Gendarmerie nationale), a analysé la situation lors du 23h de franceinfo, jeudi 13 mai.

Valentin Marcone est suspecté d'avoir tué, mardi 11 mai, le patron et l'un des employés d'une scierie située aux Plantiers (Gard) et dans laquelle il travaillait. Depuis, l'homme de 29 ans se serait réfugié dans une forêt des Cévennes. Pour l'inciter à se rendre, les gendarmes ont diffusé, par haut-parleurs, un message vocal de son père. "Ce message aura peut-être un impact, va peut-être le toucher, le faire réagir", analyse David Corona, ancien négociateur du GIGN (Groupement d'intervention de la Gendarmerie nationale) et invité du 23h de franceinfo, jeudi soir. 

Le risque de l'affrontement

350 gendarmes sont sur le terrain afin de retrouver la trace du suspect. "À l'heure qu'il est, le fugitif doit être fatigué, avance le profileur. Il doit être sous tension depuis longtemps. On sait qu'il y a une phase de démoralisation, et l'homme recherché pourrait être tenté de mettre fin à ses jours, de commettre l'irréparable. Il pourrait aussi se rendre ou, et c'est l'un des risques, décider de partir à l'affrontement." 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.