Trafic de véhicules volés : 11 personnes déférées en vue d'une mise en examen

Les onze suspects ont été arrêtés dans les régions Haut-de-France, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, mais aussi en Belgique.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un logo Peugeot sur une voiture. (ALAIN JOCARD / AFP)

Onze personnes, sept hommes et quatre femmes, ont été déférées au parquet de Lille en vue d'une mise en examen pour le trafic, dans plusieurs régions, de véhicules volés, indique le parquet de Lille vendredi 15 octobre dans un communiqué. Ces onze personnes, âgés de 18 à 39 ans, sont suspectées d'avoir volé plus de 90 véhicules dans les régions Haut-de-France, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, ainsi qu'en Belgique.

Elles opéraient en utilisant la technique dite du "mouse-jacking", vol par piratage informatique, permettant de voler un véhicule en quelques minutes. En employant des méthodes "propres à la délinquance organisée", selon le parquet, les individus ciblaient principalement des véhicules du groupe PSA, mais également des Fiat, Renault, BMW et Audi, stationnés sur la voie publique. Le préjudice total est évalué à 1,7 million d'euros. Près d’une centaine de personnes ont été victimes de ce trafic en seulement quelques mois.

Un réseau bien organisé

Parmi les personnes impliquées, quatre hommes et trois femmes sont suspectés de s'être s'occupé des repérages, des vols et des convoyages de véhicules. Deux autres personnes, des mécaniciens, sont suspectées d'avoir maquillé les véhicules dans deux garages, un dans le Nord, l’autre dans le Pas-de-Calais, avant qu’ils ne soient revendus. Enfin, un couple résidant en Gironde est suspecté d'avoir mis en place le blanchiment du réseau au travers de plusieurs SCI familiales, en organisant des déplacements réguliers du Nord vers la région bordelaise.

Au terme d'une enquête ouverte au mois d'août 2021, les onze suspects ont été interpellés lundi par une centaine de policiers avec l’assistance de la BRI de Lille et de la DZPJ Sud-Ouest. Lors des arrestations, 12 nouveaux véhicules volés ont été trouvés, ainsi que 50 000 euros en numéraire, des objets de luxe, de nombreuses clés de voiture et plaques d’immatriculation, plusieurs appareils électroniques servant notamment à démarrer les véhicules et à les reprogrammer, ainsi que des cagoules et des gants. Deux armes d’épaule, deux armes de poing, ainsi qu’un gilet pare-balles ont également été saisis.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.