Tourcoing : onze personnes interpellées après une nouvelle soirée d'échauffourées

C'est la troisième nuit consécutive de violences dans cette ville du Nord.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'hôtel de police, dans le centre de Tourcoing (Nord). (CAPTURE D'ECRAN GOOGLE MAPS)

De nouvelles échauffourées ont eu lieu dans la soirée du lundi 19 avril à Tourcoing, près de Lille dans le Nord, pour la troisième soirée consécutive, a appris franceinfo de source policière.

Une nouvelle fois, un groupe a jeté des projectiles en direction des forces de l'ordre. Une demi-compagnie de CRS a été envoyée en renfort. Onze personnes ont été interpellées parmi les casseurs présumés. Le calme est revenu vers 2 heures du matin.

Des feux d'artifices tirés sur le commissariat

La veille, dimanche vers 19 heures, une vingtaine de jeunes se sont regroupés et ont tiré des feux d'artifice en direction du commissariat dans le centre de Tourcoing. L'un des feux d'artifice est passé à l'intérieur du commissariat, sans déclencher de départ de feu. La brigade anti-criminalité est intervenue et des renforts de CRS ont été mis en place. Les CRS et les pompiers ont eux aussi été visés par des tirs de mortier. Le calme est revenu vers minuit, indique la source policière. Il n'y a pas eu de blessé, ni d'interpellation.

La soirée de samedi avait déjà été marquée par des jets de projectiles sur les forces de l'ordre, à la suite d'une intervention pour un rodéo dans le quartier de la Croix-Rouge à Tourcoing. Deux personnes ont été placées en garde à vue pour ce rodéo. Après ce rodéo, vers 23 heures, les policiers sont intervenus pour un feu de véhicule en milieu de chaussée et ont été la cible de jets de mortiers et de pierres. Un mineur a alors été interpellé, d'après le parquet.

Plus tard dans la nuit de samedi à dimanche, des feux d'artifice ont également été tirés vers une patrouille de police, dans le quartier de Moulins à Lille. Selon le syndicat Alliance, ces violences sont régulières dans la métropole lilloise.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.