Toulouse : un individu interpellé après s'être échappé de l'hôpital psychiatrique Marchant, la seconde évasion en une semaine

Cinq jours après l'évasion d'un patient cannibale, un autre homme interné à l'hôpital psychiatrique Marchant de Toulouse (Haute-Garonne) s'est enfui de l'établissement, lundi, pendant quelques heures.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'hôpital Gérard-Marchant, à Toulouse (Haute-Garonne). (GOOGLE MAPS)

Un homme, interné à l'hôpital psychiatrique Marchant de Toulouse (Haute-Garonne), a été interpellé lundi 24 janvier, après s'être échappé de l'établissement le matin, rapporte France Bleu Occitanie. Il a été interpellé quelques heures après par des policiers de la brigade anti-criminalité (BAC), à 2,5 kilomètres de l'hôpital. L'homme n'a fait aucune victime. Âgé de 48 ans, il a été déclaré pénalement irresponsable après le meurtre de deux personnes.

Cette évasion intervient cinq jours après qu'un autre homme a réussi à s'échapper du même hôpital. Mercredi, un ancien militaire de 34 ans s'était enfui de l'établissement psychiatrique, provoquant la mobilisation immédiate des soignants de l'hôpital et des forces de l'ordre. Durant sa cavale, il avait agressé une Toulousaine dans la rue alors qu'elle promenait son chien. Elle avait reçu plusieurs coups avec un manche à balai. L'homme, qui souffre d'une forme très aiguë de schizophrénie, a été arrêté et de nouveau interné à l'hôpital Marchant. En novembre 2013, après cinq jours d'errance, il avait tué à coups de bâton un homme de 90 ans à Nouilhan (Hautes-Pyrénées), avant de lui manger le cœur et la langue.

Selon un ancien infirmier de l'hôpital Marchant, l'établissement est un grand parc entouré d'une clôture, précise France Bleu Occitanie. Si un patient réussit à sortir d'un pavillon fermé et que l'alerte n'est pas donnée, il peut facilement se retrouver dans la rue.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.