Toulon : coup de filet dans le milieu de la criminalité organisée

Dix-neuf personnes, dont un mineur, ont été arrêtées. Plusieurs d'entre-elles ont été mises en examen pour trafic de stupéfiants, assassinat et tentative d'assassinat ou association de malfaiteurs.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un agent de la police judiciaire. Photo d'illustration. (VINCENT PEREIRA / MAXPPP)

La police judiciaire a procédé ces derniers jours à un vaste coup de filet visant le milieu de la criminalité organisée dans la métropole toulonnaise, rapporte jeudi 26 novembre France Bleu Provence. Les 19 interpellations visent à mettre un coup d'arrêt à la lutte meurtrière entre deux cités de Toulon pour le contrôle du marché des stupéfiants.

Les interpellations ont eu lieu dans le quartier toulonnais de Sainte-Musse et à la Seyne-sur-Mer notamment. Dix-neuf personnes, dont un mineur, ont été arrêtées entre la semaine dernière et le début de cette semaine. Dix d'entre elles ont été placées en détention provisoire après avoir été mises en examen notamment pour trafic de stupéfiants, assassinat et tentative d'assassinat ou association de malfaiteurs.

"Un conflit sérieux entre deux camps rivaux"

Certains sont soupçonnés de deux assassinats et d'une tentative d'assassinat perpétrés entre mars et juin dernier dans la métropole toulonnaise. "C'est un conflit sérieux qui oppose deux clans rivaux. Le trafic de drogue, c'est dangereux, et ça tue" résume une source proche du dossier à France Bleu.

De nombreuses armes et leurs munitions ont été découvertes lors des perquisitions : pistolets mitrailleurs, pistolets automatiques, kalachnikovs, armes longues et fusils à pompe, ainsi que des gilets-pare-balles. Près de 15 000 euros en liquide ont également été saisis, mais aussi de la résine de cannabis, de l'herbe et de la cocaïne.

Au terme d'une enquête diligentée par l'antenne PJ de Toulon avec l'appui de la direction interrégionale de la police judiciaire de Marseille et la BRI, un important dispositif mobilisant plus de 120 fonctionnaires de police a été déployé pour le coup de filet. Il est assez rare qu'autant de moyens humains soient mobilisés dans ce type d'affaires côté police.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.