Thalys répond à Jean-Hugues Anglade : "Le personnel a rempli sa mission"

L'acteur français Jean-Hugues Anglade accuse ce samedi dans Paris Match les personnels navigants du Thalys d'avoir fui leurs responsabilités. Alors que le terroriste ouvrait le feu, ils se seraient renfermés dans la motrice et auraient refusé d'ouvrir leur porte aux passagers pour les protéger. Agnès Ogier, la directrice générale de Thalys, assure que le personnel "a rempli sa mission".

(Agnès Ogier est la directrice générale de Thalys © MaxPPP)

"On avait deux contrôleurs dans la rame de queue, et deux contrôleurs dans la rame de tête. Un des deux contrôleurs de la rame de queue s’est retrouvé juste sous les balles. Il les a senti le frôler. Il a pris avec lui cinq ou six passagers. Il les a emmenés dans le fourgon, un local à bagages. Et là, il a tiré la sonnette d'alarme " s'est justifiée Agnès Ogier, directrice générale de Thalys, après les accusations de Jean-Hugues Anglade. L'acteur français racontait ce samedi matin à Paris Match avoir, avec d'autres passagers, crié et frappé contre la porte de la motrice derrière laquelle le personnel navigant se serait réfugié.

Quant aux affirmations de Jean-Hugues Anglade ? "Cette version je ne l'ai pas" répond Agnès Ogier au micro de France Info.

"Mon objectif n’est pas de mettre en cause Monsieur AngladeIl a vécu ce qu'il a vécu, quelque chose de très traumatisant. Je ne peux que vous raconter ce que nous a dit notre agent. Tout cela s'est passé très très vite. Ce que je sais dire c'est que le personnel de bord Thalys a rempli sa mission ". 

La directrice de Thalys s'exprime sur les accusations de désertion du personnel navigant lors de la fusillade
--'--
--'--
A LIRE AUSSI ►►► Thalys : Jean-Hugues Anglade dénonce la désertion du personnel navigant

Une seule certitude pour Agnès Ogier : "Il n'y a aucun moment où les agents se sont retrouvés tout seuls et en ayant abandonné le train.  Dès que la personne a été maîtrisée le deuxième agent a fait le tour de la rame pour demander qui avait besoin d’assistance, recenser les blessés pour organiser les secours.  Les deux agents de rame de tête ont aidé à faire les traductions toute la soirée. Ils n’ont pas lâché jusqu’à ce que l’on renvoie les clients à Paris vers minuit et demi. Une cinquantaine d’agents étaient mobilisés spontanément à Paris pour les accueillir vers 3h du matin".

 

Le patron de la SNCF Guillaume Pépy va rencontrer Jean-Hugues Anglade

Le président de la SNCF, Guillaume Pepy, a annoncé samedi qu'il allait rencontrer dans les jours prochains l'acteur Jean-Hugues Anglade, qui était passager du Thalys dans lequel s'est déroulée l'attaque armée et qui a dénoncé le comportement des agents du train : "J'ai proposé de rencontrer M. Anglade, qui a dit oui ", a déclaré le patron de la compagnie ferroviaire: "Je comprends l'émotion, les témoignages, mais pour pouvoir conclure, il faut se donner le temps d'entendre tout le monde ".