VIDEO. Un comité d’experts pour comprendre la radicalisation

Dans les Alpes-Maritimes, une initiative a conduit, il y a un an, à la constitution d’un comité d’experts pour comprendre le processus de radicalisation. Ils travaillent en se nourrissant de rencontres sur le terrain. 

France 3

Depuis un an dans les Alpes-Maritimes, un comité d’experts, constitué de psychiatres, de policiers et de magistrats, travaille en se nourrissant de rencontres sur le terrain pour comprendre le processus de radicalisation. Son objectif est de rédiger un rapport complet sur le sujet.
L’imam et les responsables de la communauté musulmane d’Antibes ont accepté une rencontre informelle pour débattre. "Dans tous les cas de figure, dans le Coran, le meurtre est le pire des crimes, la vie est sacrée, seul Dieu a le pouvoir de l’enlever", éclaire Khaled Khira, président d'une association cultuelle d’Antibes.

Les jeunes radicalisés décontextualisent une partie du Coran

"Quand on rencontre des jeunes radicalisés, ils s’emparent d’une partie, d’un verset, c’est décontextualisé pour servir un autre dessein", explique Brigitte Erbibou, psychologue de l’association Entr’Autres, au micro de France 3.
Des réunions se tiennent également à la gendarmerie, où chacun apporte son expertise : "On sait comment est structuré un réseau de drogue […], il faut qu’on arrive à trouver la même chose, les mêmes schémas avec la radicalisation", explique le colonel Gaël Marchand, commandant du groupement de gendarmerie des Alpes-Maritimes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'écran d\'une vidéo dans laquelle un jihadiste (à droite) se présentant comme Abou Mouqatel revendique les assassinats de deux opposants tunisiens, le 18 décembre 2014.
Capture d'écran d'une vidéo dans laquelle un jihadiste (à droite) se présentant comme Abou Mouqatel revendique les assassinats de deux opposants tunisiens, le 18 décembre 2014. (AL-ITISAAM MEDIA FOUNDATION / AFP)