VIDEO. Otages, la vie d'après

Après cette épreuve éprouvante, les anciens otages ont dû trouver comment se reconstruire.

FRANCE 3

Comment se construisent les anciens otages après ce choc majeur ? En avril, quatre otages français avaient été relâchés après un an de captivité en Syrie, où ils avaient probablement été enlevés par l'État islamique. Didier François a repris très vite une vie normale. "La meilleure solution, c'est de regarder en avant. C'était dur, je n'oublierai pas, ça n'a pas été traumatisant au point que je ne repartirai pas", se souvient ce journaliste à Europe 1.

L'écriture comme catharsis

Tous l'affirment, il faut beaucoup de temps pour se reconstruire. "La reconstruction se fait avec l'aide familiale, d'un psychothérapeute", explique Louis Crocq, ancien médecin général-psychiatre des armées. Pour Hervé Ghesquière, journaliste de France Télévisions, le retour à la réalité est passé par l'écriture.  "Je n'arrivais pas à raconter à mes proches, à mes amis. L'écriture a été une catharsis, c'était essentiel pour moi", raconte-t-il au micro de France 3.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ex-otage français Serge Lazarevic s\'exprimant devant les médias à Niamey, au Niger, après sa libération, le 9 décembre 2014.
L'ex-otage français Serge Lazarevic s'exprimant devant les médias à Niamey, au Niger, après sa libération, le 9 décembre 2014. (REUTERS TV / REUTERS )