VIDEO. Comment la police traque l'agresseur d'un militaire à La Défense

Les policiers exploitent en particulier les témoignages et les images de vidéosurveillance pour tenter d'identifier et de retrouver l'homme qui a blessé un militaire en patrouille Vigipirate, samedi.

France 2 - Audrey Goutard et Julien Pelletier

Acte terroriste ou geste d'un déséquilibré ? Les enquêteurs explorent toutes les pistes, dimanche 26 mai, pour tenter d'identifier et de retrouver l'agresseur d'un militaire en patrouille Vigipirate, blessé au cou à l'arme blanche la veille à La Défense, près de Paris. L'enquête, dans un premier temps du ressort du parquet de Nanterre, a été reprise par la section antiterroriste du parquet de Paris.

Les policiers de la brigade criminelle exploitent en particulier les images de vidéosurveillance. Selon une source proche du dossier, contactée par l'AFP, "toutes les bandes vidéos ont été récupérées et elles sont nombreuses" dans la zone où s'est produite l'agression, "entre celles de la SNCF, de la RATP et d'Unibail", le gestionnaire du centre commercial des Quatre temps. Elle permettront de "donner des indices" et "on l'espère, d'identifier l'auteur".

Les enquêteurs ont aussi procédé à plusieurs auditions, notamment sur le terrain samedi soir. Mais les témoignages semblent assez contradictoires, y compris sur la tenue vestimentaire de l'agresseur. Décrit comme un homme grand, d'environ 1 mètre 90, portant une barbe, un pull et un pantalon noir, il a agi par surprise, n'a rien dit, ni crié et s'est enfui en se fondant dans la foule.

(FRANCOIS GUILLOT / AFP)