Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Cash Investigation : quand Brice Hortefeux conteste les chiffres de son ancien ministère sur la vidéosurveillance

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Cash Investigation. Face à Elise Lucet, Brice Hortefeux s’énerve et conteste les chiffres de son ancien ministère

Elise Lucet soumet à Brice Hortefeux, premier flic de France de 2009 à 2011, un rapport du ministère de l'Intérieur montrant l’inefficacité de la vidéosurveillance sur la délinquance. Malaise. Un extrait de "Cash Investigation" diffusé lundi 21 septembre à 23 heures.

En juillet 2009, les services de la gendarmerie, de la police nationale et l’Inspection générale de l’administration remettent un "rapport sur l’efficacité de la vidéoprotection" à leur ministre, Brice Hortefeux. On y apprend que le nombre d’agressions contre les personnes augmente plus vite dans les villes équipées en caméras de vidéosurveillance. Tandis que le taux d’élucidation, lui, progresse plus rapidement dans les communes sans caméras.

"Je n’y crois pas une seconde !"

Deux chiffres qui démontrent l’inefficacité des dispositifs de vidéosurveillance. Sommes-nous allés trop vite dans l’installation massive de caméras sur le territoire ? N’est-ce pas trop cher au vu des résultats ? "Qu’est-ce que vous voulez me faire dire ?", "Je n’y crois pas une seconde !" s’énerve Brice Hortefeux quand Elise Lucet lui rappelle cette réalité statistique…

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.