VIDEO. Après les attentats de Paris, la police ne néglige aucune piste

Dans le contexte post-attentats de Paris, la police suit aussi les profils qui mélangent terrorisme et banditisme. Audrey Goutard, grand reporter, fait le point sur le plateau de France 2.

France 2

Cinq Russes d'origine tchétchène ont été interpellés dans la nuit de lundi 19 à mardi 20 janvier, à Béziers et près de Montpellier. Si dans un premier temps, la justice avait évoqué un projet d'attentat, le procureur est revenu sur ces informations et a évoqué le grand banditisme.

Les policiers savent en effet que banditisme et terrorisme se mélangent facilement. Cela était le cas pour Amedy Coulibaly et les frères Kouachi.

1 500 hommes de la DGSI mobilisés

"Les policiers ne veulent rien laisser passer", insiste Audrey Goutard, grand reporter de France 2. "La DGSI, le service antiterroriste, a mobilisé 1 500 hommes, la moitié de ses effectifs, pour se consacrer à une cinquantaine de profils mi-bandits, mi-terroristes."

"Dans les prochaines semaines, on peut s'attendre à d'autres interpellations, exactement du même type", assure-t-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Deux policiers lors d\'une opération de police à Montrouge le 8 Janvier 2015
Deux policiers lors d'une opération de police à Montrouge le 8 Janvier 2015 ( / MAXPPP)