Cet article date de plus de six ans.

Terrorisme : les passagers européens bientôt fichés

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'Europe et la France veulent mettre en place un système permettant de récolter les données personnelles des passagers.

Dans les billets d'avion vers les États-Unis sont intégrées de nombreuses données personnelles comme le numéro de téléphone, l'adresse, ou le numéro de passeport. Les agences de voyages transmettent ensuite ces données aux autorités américaines. Celles-ci veulent ainsi mieux contrer le risque terroriste. Depuis quatre ans, ce dispositif, appelé PNR, est bloqué par les Européens.

Garantir le bon usage des données

Depuis les attentats de Paris, l'Europe s'est engagée à son déploiement d'ici fin 2015. "Mais on est bloqué par des postures idéologiques", regrette Arnaud Danjean, député européen du parti populaire européen. "Si nous laissons le PNR se faire, imaginez la banque de données. 500 millions d'habitants, tous les déplacements fichés. Est-ce que cela aurait permis d'identifier les frères Kouachi? La réponse est non", déplore Éva Joly, députée européenne Europe Écologie. Pour la CNIL, qui protège les données privées, il s'agit de garantir le bon usage de ces données. La France veut mettre en œuvre son propre PNR d'ici la fin 2015.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.