Terrorisme : les mots poignants des victimes lors d'un hommage national

Un hommage national a été rendu aux victimes du terrorisme ce lundi 19 septembre aux Invalides à Paris.

FRANCE 2

Une rose pour chaque victime. À la tribune, on lit les 230 noms des personnes tuées dans les attentats l'année passée. Au Bataclan, à Nice, à Magnanville, à Saint-Étienne-du-Rouvray mais aussi dans plusieurs attaques au Mali, au Burkina Faso et en Côte d'Ivoire. La parole est d'abord donnée aux victimes comme cette jeune femme de Nice. "Fatima Marzouk, 44 ans, était une femme aimante, épanouie et dévouée à sa famille. Elle aimait la vie et condamnait le terrorisme sans savoir qu'elle aurait été frappée par ces actes odieux", témoigne Yasmine Bouzergan Marzouk, nièce d'une victime de l'attentat de Nice.

Marseillaise très émouvante

À la tribune, d'autres proches de victimes se succèdent comme Georges Salines, qui a perdu sa fille au Bataclan. Après une Marseillaise très émouvante, François Hollande a pris la parole. Le président a également promis une réforme du système d'indemnisation. Les familles des victimes espèrent qu'il tiendra ses engagements.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande lors de l\'hommage aux victimes des attentats, à l\'hôtel des Invalides, lundi 19 septembre 2016, à Paris. 
François Hollande lors de l'hommage aux victimes des attentats, à l'hôtel des Invalides, lundi 19 septembre 2016, à Paris.  (AFP)