Cet article date de plus de six ans.

Sécurité : contrôles renforcés dans les transports en commun

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Sécurité : contrôles renforcés dans les transports en commun
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Tout comme dans les aéroports, les agents de la SNCF et de la RATP pourront désormais fouiller des bagages et procéder à des palpations. Des mesures promises après l'attaque du Thalys et détaillées lundi 19 octobre par Bernard Cazeneuve.

Assurer plus de sécurité dans les gares et dans les trains, c'était un engagement du gouvernement après l'attaque d'un train Thalys par un homme armé en août dernier.

Les agents de sécurité de la RATP et de la SNCF seront autorisés à inspecter des bagages ou à procéder à des palpations avec l'accord des passagers. Mais si l'un d'entre eux s'y oppose, il ne pourra monter dans le train. Les agents pourront aussi travailler en civil avec leurs armes, sur décision du préfet.

"Aléatoires et pas pénibles"

Les usagers sont partagés. "Ça permet d'assurer plus de sécurité, ça permet d'avoir plus de monde puisqu'il n'y a pas beaucoup de moyens policiers. À partir du moment qu'il y a l'autorisation des gens, moi je trouve ça très bien", estime l'un d'eux. Autre son de cloche : "Une tenue, un uniforme et on pourra contrôler tout le monde. Moi non, ça ne me convient pas".

Ces mesures "seront aléatoires, elles ne seront pas régulières, pas pénibles pour les voyageurs. Chacun s'y pliera comprenant qu'il y a derrière un enjeu de sécurité", affirme Stéphane Volant, secrétaire général sécurité à la SNCF. Ces mesures feront l'objet d'une proposition de loi et pourraient être mises en oeuvre au printemps 2016.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.