VIDEO. L'archevêque de Rouen raconte les derniers instants du père Jacques Hamel

Dominique Lebrun a révélé que le prêtre avait tenté de repousser ses assaillants.

Voir la vidéo
KTO

Avant de mourir dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray, le père Jacques Hamel a tenté de se défaire de ses assaillants. C'est en tout cas ce qu'a révélé lors de ses obsèques, mardi 2 août, à la cathédrale de Rouen, l'archevêque de la ville Dominique Lebrun. 

"Le mal est un mystère. Il atteint des sommets d'horreur qui nous font sortir de l'humain, a déclaré le dignitaire lors de l'hommage rendu au prêtre. N'est-ce pas ce que tu as voulu dire, Jacques, par tes derniers mots ?"

"Va-t-en, Satan !"

Et l'archevêque de Rouen de raconter : "Tombé à terre, à la suite de premiers coups de couteau, tu essaies de repousser ton assaillant avec tes pieds, et tu dis : 'Va-t-en, Satan !' Tu répètes : 'Va-t-en, Satan !'" 

Pour l'achevêque de Rouen, qui s'exprimait devant environ 1 700 personnes massées dans la cathédrale, Jacques Hamel exprimait alors sa "foi en l'homme créé bon, que le diable agrippe".

Le cercueil du père Jacques Hamel, mardi 2 août 2016 dans la cathédrale de Rouen.
Le cercueil du père Jacques Hamel, mardi 2 août 2016 dans la cathédrale de Rouen. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)