Sécurité : vigilance autour des lieux de culte

Depuis l'attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), la sécurité a été renforcée devant certaines églises.

France 3

La sécurité a été renforcée à la communauté monastique de Taizé, en Saône-et-Loire, après l'égorgement d'un prêtre à Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), mardi 26 juillet. La communauté accueille en ce moment 2 500 jeunes chrétiens venus du monde entier pour prier. Des soldats de l'opération Sentinelle sont postés à la sortie des messes. Ce dispositif était prévu depuis plusieurs mois, tout comme la fouille des sacs, à l'entrée des lieux de culte. Une mesure contraignante, mais nécessaire selon les fidèles.

Prières pour le prêtre assassiné

Ici, 2 500 personnes se côtoient chaque jour, et les jeunes participent eux-mêmes à leur sécurité, grâce à un réseau de vigilance discrète. La présence militaire est devenue une habitude, même dans ce lieu de paix, où à la messe de ce midi comme à celle de ce soir, les prières sont tournées vers le prêtre assassiné dans son église.

Le JT
Les autres sujets du JT