Saint-Etienne-du-Rouvray : une commune sous le choc

Une prise d'otages dans une église mardi 26 juillet a fait un mort, le prêtre de la paroisse.

France 2

"Beaucoup d'émotions, explique Hakim Abdelkhalek en direct de Saint-Etienne-du-Rouvray (Saine-Maritime), le maître mot ici c'est évidemment l'incompréhension. Alors il faut rester prudent, mais beaucoup de gens se posent la question de savoir comment le terrorisme a-t-il pu s'inviter dans cette petite commune relativement tranquille, les habitants se disent complètement sidérés."

Figure centrale de la commune

Le journaliste revient aussi sur la cible de cette attaque "une église, un prêtre, des religieuses ; c'est évidemment la France catholique, la France rurale qui a été visée ce qui provoque beaucoup de colère et beaucoup d'émotion ici." Il rappelle l'importance de la figure du prêtre : "beaucoup de gens le connaissaient ici, il avait célébré beaucoup de mariages, beaucoup de communions ou d'enterrements et c'est évidemment une figure centrale de la commune qui a été visée."

Le JT
Les autres sujets du JT