Saint-Etienne-du-Rouvray : les assaillants ont prêté allégeance à l'Etat islamique dans une vidéo

L'un des deux assaillants, Adel Kermiche, un Français de 19 ans, était connu des services de renseignement pour avoir tenté par deux fois de rejoindre la Syrie en 2015.

Un prêtre a été tué dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), le 26 juillet 2016.
Un prêtre a été tué dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), le 26 juillet 2016. (MATTHIEU ALEXANDRE / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le groupe Etat islamique a diffusé, mercredi 27 juillet, une vidéo dans laquelle deux hommes présentés comme les auteurs de l'attaque contre une église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) prêtent allégeance au chef de cette organisation. Cette vidéo diffusée par l'agence Amaq, organe de propagande du groupe Etat islamique, montre deux jeunes hommes à côté d'une bannière de l'EI, l'un d'eux récitant en arabe avec un fort accent le texte traditionnel d'allégeance.

Les profils des assaillants se précisent. Adel Kermiche, un Français de 19 ans, était connu des services de renseignement pour avoir tenté par deux fois de rejoindre la Syrie en 2015. Il avait été placé en détention provisoire avant d'être libéré sous bracelet électronique. Pour le second auteur de l'attaque, les policiers disposent d'une "piste privilégiée". Il s'agit de Abdel Malik P, âgé de 19 ans. Il est né dans les Vosges et à vécu à Montluçon (Allier).

Un renfort militaire et policier. François Hollande a présidé un conseil restreint de défense et de sécurité avant le Conseil des ministres. A l'issue, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve a annoncé la mobilisation de "plus de 23 500 policiers, gendarmes, militaires et réservistes" pour assurer la sécurité de "56 événements" estivaux en France.

Un hommage au père Jacques Hamel. Le chef de l'Etat, plusieurs membres de son gouvernement, les présidents des deux chambres, des ténors de l'opposition ont assisté à une messe à la cathédrale Notre-Dame à Paris. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #SAINT_ETIENNE_DU_ROUVRAY

23h07 : Marianne revient sur "l'homélie très politique d'André Vingt-Trois" lors de la messe d'hommage au père Jacques Hamel. Devant un parterre de responsables politiques, dont le président Hollande, le cardinal a critiqué le mariage pour tous dans une allusion, à peine voilée, en évoquant le "silence des élites devant les déviances des moeurs et la législation de ces déviances".

21h53 : Un ami d'Adel Kermiche a confié à France 3 Haute-Normandie qu'il lui avait dit qu'il voulait s'attaquer à une église. "Moi je ne l'ai pas cru, mais il l'a fait", dit le jeune homme.






21h06 : Au programme télé, ce soir, sur France 5, il y a "C dans l'air". Au lendemain de l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, l'émission a pour thème : "la démocratie au défi du terrorisme".

21h01 : Après l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, "chaque catholique peut aller voir son voisin musulman et échanger avec lui", explique le porte-parole de la Conférence des évêques de France. Dans un entretien à francetv info, Vincent Neymon estime qu'"il ne faut pas céder à l'abandon, sinon les terroristes auront gagné".




(MATTHIEU ALEXANDRE / AFP)

20h54 : La nef de Notre-Dame de Paris n'avait pas accueilli autant de fidèles depuis bien longtemps. 1 500 personnes étaient venues se recueillir pour une messe en hommage au père Jacques Hamel . Assis côte à côte, le président de la République, Manuel Valls, mais aussi Nicolas Sarkozy ou Valéry Giscard d'Estaing.

(FRANCE 2)



20h50 : Les deux hommes, barbus et se présentant sous les noms de guerre d'Abou Omar et Abou Jalil Al-Hanafi, jurent "obéissance" au chef de l'EI en se tenant la main.

20h48 : Le groupe Etat islamique (EI) diffuse une vidéo dans laquelle deux hommes, présentés comme les auteurs de l'attaque contre l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, prêtent allégeance au chef de cette organisation.

20h27 : Faut-il révéler l'identité des terroristes dans les médias, ou ne plus diffuser le nom et les photos de ces personnes ? Ce débat agite les rédactions. Michel Field, directeur exécutif en charge de l'information à France Télévisions, choisit de "faire confiance au sens de la responsabilité et à l'éthique journalistique des équipes de France Télévisions. C'est à elles de juger, au cas par cas, suivant le contexte, de l'intérêt ou non d'une information ou d'une image à diffuser". Retrouvez sa déclaration ici.

20h19 : La préfecture de Seine-Maritime a décidé d'interdire, pour raisons de sécurité, la marche blanche qui était prévue demain, en hommage au père Jacques Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray. Il y aura uniquement un rassemblement dans le stade municipal.

19h59 : Qui était Adel Kermiche ? Au lendemain de l'attaque d'une église dans cette ville de la banlieue de Rouen (Seine-Maritime), francetv info a interrogé ses proches sur place et a rassemblé tout ce que l'on sait sur lui jusqu'à présent pour détailler son parcours et sa personnalité.





(JULIEN PAQUIN/SIPA)

19h39 : Le chef de l'Etat, plusieurs membres de son gouvernement, les présidents des deux chambres et des ténors de l'opposition se sont réunis à la cathédrale Notre-Dame de Paris, cœur du catholicisme français. Ils ont rendu hommage au prêtre tué dans son église. Un journaliste de Marianne a suivi cette messe.

18h29 : Une perquisition visant le domicile d'un jeune homme suspecté d'être le second auteur de l'attaque de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, a été menée la nuit dernière à Aix-les-Bains (Savoie), a indiqué la mère de ce suspect. Cette dernière clame l'innocence de son fils.

17h48 : Outre François Hollande, de nombreuses personnalités politiques sont attendues à Notre-Dame. Manuel Valls, Bernard Cazeneuve, Jean-Marc Ayrault et Najat Vallaud-Belkacem seront notamment présents. Les anciens chefs de l'Etat Valéry Giscard d'Estaing et Nicolas Sarkozy seront également là, tout comme le président du MoDem, François Bayrou, et le vice-président du Front national, Florian Philippot.

17h43 : La messe organisée en hommage au père Jacques Hamel, assassiné hier à Saint-Etienne-du-Rouvray, va débuter dans moins d'une heure dans la cathédrale Notre-Dame à Paris. Les premiers fidèles commencent à arriver, indique une journaliste sur place.

17h34 : Trump est pathétique de suffisance...

17h34 : Pauvre Trump. Il a la mémoire courte et oublie sans doute que l'attentat le plus sanglant s'est passé sur le sol américain. Est-ce que pour cette raison les Etats-Unis ne sont plus les Etats-Unis ?

17h31 : "La France n'est plus la France. Ils ne m'aimeront pas maintenant que j'ai dit ça, mais voyez ce qu'il s'est passé à Nice, voyez ce qu'il s'est passé hier avec ce prêtre. La France n'est plus la France."

Donald Trump n'a pas hésité à utiliser les attentats survenus en France pour attaquer Hillary Clinton. Après les avoir évoqués lors d'une conférence de presse à Miami, le candidat républicain a prévenu : "Pour faire face, le monde a intérêt à être fort, et il ne le sera jamais avec Hillary Clinton."

16h35 : Non. Aucune "alerte attentat" de l'application du ministère de l'Intérieur SAIP (Système d'alerte et d'information des populations) n'a été déclenchée. Cela s'explique par le fait qu'un périmètre de sécurité a pu être mis en place rapidement, indique le ministère à francetv info. Cela n'était donc pas nécessaire.

16h31 : L'application SAIP a-t-elle fonctionné pendant la prise d'otages d'hier ?

16h17 : Le pape François se rend actuellement à Cracovie (Pologne), où se tiennent les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ). Dans l'avion, il évoque le drame survenu, hier, à Saint-Etienne-du-Rouvray.

15h44 : "[Adel Kermiche] était très suffisant. Il disait : 'Libérez-moi, donnez-moi une dernière chance.' J'ai rapidement compris qu'il n'y avait pas de discussion possible. J'avais en face de moi quelqu'un qui était déterminé à repartir."

Alors juge d'instruction au pôle antiterroriste de Paris, Marc Trévidic avait mis en examen Adel Kermiche après sa tentative avortée de rejoindre la Syrie. Interrogé par L'Express, il déclare qu'il ne "pouvait évidemment pas imaginer" qu'il tuerait un prêtre.

15h12 : Philippot est dans son rôle. Maintenant il faut être clair, tous les moyens qui peuvent affaiblir Daech doivent être utilisés... Anonymiser les terroristes est un de ces moyens.

15h12 : Évidemment, puisque donner les noms des terroristes participe à la stratégie de la haine qui est le fondement du FN...

15h12 : Il y a donc plus de 74 000 ringards à avoir signé une pétition pour réclamer cette mesure... merci Philippot pour cette grande considération de l'avis des citoyens!! Fière d'être ringarde!!!!!

15h11 : La sortie de Florian Philippot, qui critique la décision de plusieurs médias de ne plus diffuser les photographies des auteurs d'attentats, est plutôt mal reçue chez nos lecteurs. Voici quelques-unes de leurs réactions.

14h56 : Florian Philippot critique la décision de plusieurs médias de ne plus diffuser les photographies des auteurs d'attentats. Pour le numéro 2 du FN, "anonymiser les terroristes" est une "réflexion de ringards qui ne connaissent pas l'existence d'internet et des réseaux sociaux".

14h44 : Abdel Malik P., 19 ans, originaire de Savoie, n'avait pas fait l'objet de condamnations et la justice ne disposait donc ni de ses empreintes ni de son ADN, ce qui retarde son identification formelle. Identification d'autant plus difficile que le visage du terroriste a été défiguré lorsque la police l'a abattu.

14h42 : On en sait un peu plus sur le deuxième terroriste abattu hier après la prise d'otages. Une carte d'identité au nom d'Abdel Malik P. a été retrouvée hier lors d'une perquisition au domicile familial d'Adel Kermiche et "plusieurs éléments laissent à penser qu'il s'agit du deuxième assaillant", a précisé une source proche de l'enquête.

14h24 : Une perquisition a lieu dans une entreprise proche de l'église où a eu lieu l'attentat, indique un journaliste de RTL présent sur place.

14h20 : François Hollande assistera à la messe d'hommage au prêtre Jacques Hamel organisée à 18h15 à Notre-Dame-de-Paris , indique son entourage.

14h16 : Notre journaliste Juliette Duclos se trouve toujours à Saint-Etienne-du-Rouvray. L'accès à l'église où a eu lieu l'attentat hier est toujours bloqué.

14h01 : "Pour l'anonymat des terroristes dans les médias." Cette pétition, lancée à la suite de l'attentat de Nice, recueille désormais plus de 72 500 soutiens. Pourquoi certains universitaires et citoyens, voire des médias, appellent à ne pas révéler l'identité des terroristes ? Je liste leurs arguments.


13h57 : "On va probablement assister à des attentats terroristes en série. Je pense que le fait que ce soit les vacances joue aussi dans l'esprit de ceux qui cherchent à imposer la terreur et à imposer le sentiment que nul n'est en sécurité nulle part."

Dans un entretien à l'hebdomadaire Présent à paraître demain, la présidente du Front national indique craindre une augmentation de la fréquence des attentats en France.

13h32 : Voilà une décision qui honore les journalistes....quoique assez tardive à mon humble avis.

13h32 : Bravo ! Enfin une décision qui s'imposait depuis des lustres... Cesser de faire honneur aux terroristes.

13h32 : J'ai lu le topo au Monde. Il était temps que les médias arrêtent de diffuser des images de propagande de Daech. Cela choquait depuis des mois.

13h32 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à vous féliciter de la décision de plusieurs médias de ne plus diffuser les photos des auteurs d'attentats.

13h12 : Europe 1 va plus loin que Le Monde et BFMTV. La station de radio a décidé non seulement de ne pas diffuser les photographies d'auteurs d'attentat sur son site internet, mais également de ne plus donner leur identité à l'antenne.