Attentat terroriste : les habitants de Saint-Étienne-du-Rouvray tentent de se reconstruire

Dimanche 18 octobre, à Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), une centaine de personnes ont répondu à l'appel des représentants de toutes les religions et se sont rassemblés devant l'église où le père Hamel avait été tué par un terroriste en juillet 2016. Comment les habitants ont-ils réussi à se reconstruire ? 

France 3

Quatre ans après l'attentat contre le père Jacques Hamel, l'assassinat du professeur Samuel Paty, vendredi 16 octobre, ravive les plaies des habitants de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime). Dans le quartier du Château-Blanc, on tente de se reconstruire. L'association Aspic, présente depuis 40 ans, donne la parole à la jeunesse. Nathalie Rault, présidente de l'association, raconte le long chemin qu'il a fallu parcourir à Saint-Étienne-du-Rouvray pour refaire société et retrouver un horizon commun à tous : "Ça nous a permis de renforcer les liens avec la population parce qu'on l'a traversé ensemble. Cet événement-là nous a permis aussi de reconsidérer la question du vivre-ensemble."

Le drame du 26 juillet 2016

Depuis 2016, beaucoup de travail a été accompli, d'abord autour de la pratique sportive et des groupes de parole, mais aussi une visite à l'Assemblée nationale et la réalisation d'un film amateur sur l'inclusion. À Saint-Étienne-du-Rouvray, l'espérance de tous les habitants est qu'un jour, la ville ne soit plus seulement associée au drame du 26 juillet 2016.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un portrait du père Jacques Hamel est installé dans l\'église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), le 29 juillet 2016.
Un portrait du père Jacques Hamel est installé dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), le 29 juillet 2016. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)