Attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray : pourquoi le père Hamel a-t-il été pris pour cible ?

Publié
Attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray : pourquoi le Père Hamel a-t-il été pris pour cible ?
France 2
Article rédigé par
E. Pelletier, H. Puffeney, P. Juvigny, E. De Pourquery, B. De Saint Jore, P. Miette - France 2
France Télévisions

Le procès de l’assassinat du père Hamel va s'ouvrir lundi 14 février. Les complices présumés vont être jugés pour avoir échangé avec les terroristes qui ont égorgé le curé lors d’une messe le 26 juillet 2016 à Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime). Mais pourquoi s’en prendre à un homme d'église ? L'enquête judiciaire a révélé quelques éléments de réponses.

Une attaque terroriste en pleine messe dans une ville tranquille… Pourquoi le père Hamel a-t-il été pris pour cible ? Le 26 juillet 2016, l'homme d'Église célèbre une messe lorsqu’il est pris en otage par deux terroristes avec une poignée de fidèles. Roseline Hamel, la sœur du père Hamel, raconte alors : "Je crois fermement que je vais revoir mon frère". Mais les deux assaillants obligent un fidèle à filmer l’assassinat du curé, qui sera égorgé par les terroristes.   

Le commanditaire de l’assassinat venait de Mossoul   

Les deux criminels, âgés de 19 ans, seront tués par la police. Ils s’étaient rencontrés seulement quatre jours plus tôt et s’échangeaient des messages via les réseaux sociaux, appelant à tuer en masse. Les enquêteurs ont découvert que cet ordre venait de Mossoul (Irak), d’un certain Rachid Kassim. Probablement tué par un drone, ce dernier ne sera pas présent lors du procès mais trois hommes seront jugés pour avoir échangé avec les terroristes. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.