Assassinat du père Hamel : quatre personnes renvoyées aux assises

Elles sont soupçonnées d'avoir inspiré l'attaque ou aidé les deux jihadistes qui avaient égorgé le prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray le 26 juillet 2016. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), où a été assassiné le père Jacques Hamel, le 26 juillet 2016. (SAMEER AL-DOUMY / AFP)

Quatre personnes sont renvoyées aux assises pour leur implication présumée dans l'assassinat du père Jacques Hamel, a appris franceinfo de source proche du dossier, vendredi 27 novembre. Le prêtre a été égorgé dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) le 26 juillet 2016, douze jours après l'attentat de Nice sur la promenade des Anglais.

Le Parquet national antiterroriste avait lui-même requis le renvoi aux assises de quatre personnes soupçonnées d'avoir inspiré l'attaque ou aidé les deux jihadistes qui sont passés à l'action. Ces deux derniers ont été tués par la police après les faits.

Ce 26 juillet 2016, Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean, 19 ans, tous deux fichés S et qui se sont réclamés de l'organisation État islamique, entrent par la sacristie, le premier faisant s'agenouiller le prêtre. Adel Kermiche lui porte deux coups de couteau à la gorge pendant qu'un paroissien de 86 ans est obligé de filmer l'assassinat avec un téléphone avant d'être poignardé à son tour. Blessé à la gorge, au bras et dans le dos, il a toutefois survécu. Les deux assaillants ont été tués par les policiers alors qu'ils ressortaient de l'église.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.