Un fonctionnaire de l’ambassade de France au Salvador mis en examen pour "terrorisme", soupçonné d’appartenir à la cellule d'ultradroite AFO

Dans cette affaire, 13 autres personnes ont été mises en examen en juin 2018.

Un fonctionnaire de l’ambassade de France au Salvador a été mis en examen pour \"association de malfaiteurs terroriste criminelle\".
Un fonctionnaire de l’ambassade de France au Salvador a été mis en examen pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle". (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Un fonctionnaire de l’ambassade de France au Salvador a été mis en examen en juin dernier pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle", a appris jeudi 12 septembre franceinfo de source judiciaire, confirmant une information du Parisien.

Cet homme est soupçonné d’appartenir à la cellule d'ultradroite AFO (Action des forces opérationnelles), qui se fixait comme objectif d'attaquer des musulmans.

Dans ce dossier, 13 personnes ont été déjà interpellées et mises en examen fin juin 2018. Des armes à feu et des milliers de munitions avaient été retrouvées lors des perquisitions, y compris des éléments entrant dans la fabrication d'explosif de type TATP. Les suspects étaient surveillés depuis plusieurs semaines après avoir commencé à effectuer des repérages autour de mosquées et établi une liste d'imams à cibler. 

La section antiterroriste du parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire pour association de malfaiteurs terroriste criminelle le 13 avril 2018.