Cet article date de plus de huit ans.

Policiers tués à Magnanville : Larossi Abballa avait surveillé Jean-Baptiste Salvaing avant de passer à l'acte

Le téléphone du terroriste et celui du fonctionnaire de police avaient "borné" aux mêmes endroits et aux mêmes moments, deux jours avant l'assassinat.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Larossi Abballa avait finalement été inhumé au Maroc. (FACEBOOK / AFP)

Larossi Abballa avait soigneusement préparé son attaque contre le couple de policiers assassiné le 13 juin à Magnanville (Yvelines). Le téléphone du terroriste, récupéré par les enquêteurs, a en effet été localisé deux jours auparavant aux mêmes endroits et aux mêmes moments que celui d'une de ses victimes, Jean-Baptiste Salvaing, rapporte TF1 jeudi 16 juin. Des clichés du policier en uniforme ont en outre été retrouvés sur l'appareil de Larossi Abballa, précise la chaîne.

Un mystérieux voyage au début de l'année

Sans confirmer l'information de TF1, BFMTV indique de son côté que le téléphone de Larossi Abballa a "borné" au commissariat des Mureaux et à Magnanville les 8, 9 et 10 juin.

TF1 ajoute que les enquêteurs s'intéressent à un voyage supposé du tueur à La Mecque, début 2016. Suivi dans le cadre d'une enquête judiciaire au pôle antiterroriste mais pas interdit de sortie du territoire, Larossi Abballa avait pris depuis Paris un vol Turkish Airlines à destination de La Mecque, via Istanbul. Sa trace est enregistrée en Turquie le 21 février, puis le 5 mars, pour son retour. Entre les deux, sa trace est perdue. Les enquêteurs se demandent donc si ce pèlerinage n'était pas en fait une couverture pour se rendre en Syrie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.