Policiers tués à Magnanville : l'enfant du couple a quitté l'hôpital Necker

L'enfant du couple assassiné à Magnanville, âgé de trois ans, devrait désormais être accueilli chez ses grands-parents.

France 2

À l'abri, derrière les murs de l'hôpital Necker à Paris, l'enfant de trois ans a été pris en charge dès lundi soir. Après le meurtre de ses parents, tous deux policiers, à Magnanville (Yvelines). Il avait été retrouvé en état de choc sur une mezzanine dans la pièce où reposait le corps de sa mère. Pour ce pédopsychiatre, l'enfant est capable de comprendre une situation aussi dramatique. "Un enfant, quel que soit son âge, est tout à fait en mesure de comprendre l'ensemble de ce qui s'est passé, de comprendre que ses parents ont été tués. Il est tout à fait en mesure d'être choqué par les images qu'il a éventuellement vues", explique le Pr Thierry Baubet.

Aide psychologique

Des images, des odeurs et des sons, il faut que l'enfant puisse les raconter. Cela passe par des jeux, des dessins, avec un psycholoque. La mort des parents ne doit pas devenir un sujet tabou. Désormais, l'enfant doit-être accueilli chez ses grands-parents maternels. Toute la famille devrait bénéficier d'une aide psychologique.

Photos diffusées par la Police nationale de Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider, tués lundi 13 juin à Magnanville (Yvelines) par Larossi Aballa.
Photos diffusées par la Police nationale de Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider, tués lundi 13 juin à Magnanville (Yvelines) par Larossi Aballa. (POLICE NATIONALE)