Nice : la parole raciste se libère après l'attentat

La tuerie perpétrée le jeudi 14-juillet à Nice a ravivé les peurs face au terrorisme, mais aussi les tensions au sein de la population.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Une parole raciste libérée. C'est ce que ressentent une partie des habitants du quartier de La Madeleine, à Nice (Alpes-Maritimes). Il s'agit de l'un des quartiers les plus endeuillés après l'attentat du 14-juillet. Les discours anti-musulmans se propagent, parfois de manière radicale. Et certains Niçois l'expriment à demi-mot, leur vision des musulmans a changé. "Nous sommes en Europe et je pense qu'il y a une incompatibilité quelque part avec les rites orientaux", dit un homme.

Insultes contre les musulmans

Des propos loin d'être isolés, comme le montre cette vidéo amateur filmée sur la promenade des Anglais. Des insultes proférées contre les musulmans, quelques secondes seulement après la minute de silence. Des insultes Hanane Charrihi en a reçu alors qu'elle se recueillait à l'endroit même où sa mère a été tuée par le camion de Mohamed Lahouaiej Bouhlel. Dans cette mosquée de Nice, les fidèles en appellent à la solidarité pour éviter les divisions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Fleurs et objets déposés en hommage aux victimes de l\'attentat de Nice, sur la promenade des Anglais, le 17 juillet 2016.
Fleurs et objets déposés en hommage aux victimes de l'attentat de Nice, sur la promenade des Anglais, le 17 juillet 2016. (VALERY HACHE / AFP)