"Mon cœur est meurtri" : les All Blacks expriment leur émotion après les attentats contre deux mosquées à Christchurch

Sonny Bill Williams et Dan Carter ont tour à tour posté des messages d'hommage sur les réseaux sociaux.

Un blessé est évacué par les secours après les attentats contre deux mosquées de Christchurch (Nouvelle-Zélande), le 15 mars 2019.
Un blessé est évacué par les secours après les attentats contre deux mosquées de Christchurch (Nouvelle-Zélande), le 15 mars 2019. (REUTERS)

Les yeux rougis, la gorge nouée. C'est dans sa voiture que Sonny Bill Williams a posté une vidéo sur Twitter, après les attentats contre deux mosquées du centre-ville de Christchurch (Nouvelle-Zélande) qui ont fait au moins 49 morts, vendredi 15 mars.

>> Suivez la situation dans notre direct

"J'ai entendu les infos et je ne trouve pas les mots", souffle l'ancien joueur des All Blacks, qui a porté les couleurs de Toulon de 2008 à 2010 en Top 14. "Mon cœur est meurtri, lâche-t-il, avant d'adresser ses "prières" aux familles des victimes. 

Sur leur compte Twitter, les All Blacks ont aussi rendu hommage aux victimes des attentats. "Restez forts", peut-on lire. Les mots sont traduits en maori ("Kia Kaha"). 

Même émotion pour l'ancien ouvreur des All Blacks Dan Carter, passé par le Racing 92. 

Adversaire des All Blacks sur le terrain mais néanmoins amie (et voisine), l'équipe nationale d'Australie de rugby a aussi adressé ses pensées aux victimes.