Cet article date de plus de six ans.

Les traces de l'attaque au musée du Bardo

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

France 2 a pu se rendre à l'intérieur du bâtiment où s'est déroulée l'attaque terroriste qui a fait au moins 21 morts et 47 blessés, mercredi 18 mars à Tunis.

Les traces de l'attaque et de l'intervention policière sont bien visibles. Le musée du Bardo est en partie accessible, au lendemain de l'attaque terroriste qui, le 18 mars, a choqué le pays.
C'est dans une des salles encore fermée et contrôlée par les forces de l'ordre que deux Français ont subi de plein fouet l'attentat. Hospitalisés, ils ont accepté de raconter ce qu'ils ont vécu. "J'ai eu beaucoup de chance, parce que ça n'a pas touché d'articulation", exprime cette femme qui a reçu une balle dans la jambe. "[Le terroriste] est arrivé d'un coup, en tirant de partout", continue la survivante. "Il n'y avait rien pour nous protéger, alors il nous a tiré dessus. Et moi, par miracle, c'est les gens devant moi qui m'ont protégée, et qui malheureusement ont pris des balles."

Une réouverture d'ici la semaine prochaine

Un homme qui avait perdu trace de sa femme au moment de la fusillade a pu la retrouver au service réanimation du même hôpital. Elle est toujours hospitalisée mais son état est stable. "J'ai fait ce que j'ai pu, j'ai dû choisir entre mon fils et ma femme", exprime ce père encore choqué. "Elle est en vie, c'est déjà ça."
Le musée du Bardo devrait rouvrir d'ici mardi 24 mars au plus tard.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.