L'État veut renforcer la sécurité dans les gares

C'est un voeu du gouvernement après l'attaque du Thalys en août dernier. Une loi sera discutée dès le mois prochain à l'Assemblée nationale.

FRANCE 2

Bientôt nous pourrons être fouillés en gare et dans le métro comme nous le sommes déjà dans les aéroports. Deux mois après l'attaque terroriste déjouée dans le Thalys entre Amsterdam et Paris, la France va se doter de nouveaux moyens de sécurité dans les transports en commun. Désormais les agents de sécurité de la SNCF et de la RATP pourront effectuer les contrôles des bagages, en les fouillant si besoin, mais aussi faire des palpations de sécurité sur les passagers si cela leur semble nécessaire. Les agents de sécurité pourront aussi travailler en civil pour plus de discrétion tout en étant armés. 

Contrôles d'identité

Ces mesures ont été diversement accueillies par les passagers. "Ça va diminuer le risque et au moins faire comme dans les aéroports. On sera plus en sécurité", explique une jeune femme. "Tout ce qui est fouille au corps, c'est quand même un peu trop", juge un homme. Tous les trains et passagers ne pourront pas être fouillés, ces contrôles seront menés de manière aléatoire. Par ailleurs des contrôles d'identité pourront être effectués à bord des trains sous le contrôle du procureur de la ville de départ.

Le JT
Les autres sujets du JT
Deux TGV qui devaient partir tôt de Bordeaux et deux autres de Paris, mardi 4 août, ont été reportés, a indiqué la SNCF.
Deux TGV qui devaient partir tôt de Bordeaux et deux autres de Paris, mardi 4 août, ont été reportés, a indiqué la SNCF. (LOIC VENANCE / AFP)