Attentat déjoué du Thalys en 2015 : la perpétuité requise contre le tireur Ayoub El Khazzani

De huit à trente ans de prison ont été requis à l'encontre des trois accusés jugés à ses côtés devant la cour d'assises spéciale de Paris.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un croquis lors du procès de l'attentat déjoué du Thalys en août 2015, réalisé le 16 novembre 2020 au Palais de justice de Paris, montrant Ayoub El Khazzani. (ELISABETH DE POURQUERY / AFP)

La perpétuité a été requise, mardi 15 décembre, contre Ayoub El Khazzani. Surarmé, cet homme avait été maîtrisé par des passagers à bord du Thalys Amsterdam-Paris, le 21 août 2015, ce qui avait évité un massacre.

De huit à trente ans de prison ont été requis à l'encontre des trois accusés jugés à ses côtés devant la cour d'assises spéciale de Paris. Ils sont soupçonnés d'avoir aidé Ayoub El Khazzani et Abdelhamid Abaaoud, coordinateur de cette attaque et des attentats du 13-Novembre, à rejoindre la Belgique depuis la Syrie.

Le principal accusé, Ayoub El Khazzani, avait reconnu les faits, le 16 novembre, au premier jour de l'audience. Lorsque le président lui avait demandé s'il reconnaissait l'ensemble des faits, l'accusé avait répondu : "Oui, l'ensemble". Mais il avait changé de version deux heures plus tard. "C'était pas pour massacrer, c'était pour les soldats américains", avait-il dit, provoquant l'exaspération du président. "Je vous ai posé trois fois la question", avait souligné le magistrat.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.