Attaque du Thalys : un an après, le témoignage d'un "héros"

Il a été l'un des premiers à intervenir le 21 août 2015 pour éviter un carnage sur le trajet Amsterdam-Paris.

France 3

Il y a un an, Mark Moogalian risquait sa vie pour sauver celle des autres. Son courage à bord du Thalys Amsterdam-Paris a depuis été récompensé, mais ce Franco-américain de 51 ans ne s'est toujours pas habitué à son image de "héros". "J'ai fait partie d'un groupe de six personnes, et ensemble on a réussi à faire quelque chose pour éviter un carnage", exprime-t-il sobrement au micro de France 3.

"J'éloigne l'arme du tireur"

Ce jour-là, avec sa compagne, il est à bord du train quand, avec un autre passager, il tombe nez à nez avec Ayoub El-Khazzani. Ce Marocain de 25 ans sort des toilettes avec une kalachnikov, alors les deux hommes tentent de les désarmer. "Je prends l'AK-47, je me retourne, et je me dis 'J'éloigne l'arme du tireur'. J'ai fait quatre, cinq pas, et il m'a tiré dans le dos avec un Luger". Tombé à terre, il se vide de son sang. Pendant ce temps, le terroriste est immobilisé. Aujourd'hui, et malgré les blessures, Mark Moogalian a repris son travail, et sa passion, la guitare.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo non datée de Mark Moogalian.
Photo non datée de Mark Moogalian. (FRANCE 2)