Attaque du Thalys : faut-il renforcer la sécurité à l'intérieur des trains ?

L'attaque du Thalys survenue vendredi relance le débat sur la sécurité dans les gares et les trains.

Des policiers patrouillent en gare de Bruxelles, le 22 août 2015.
Des policiers patrouillent en gare de Bruxelles, le 22 août 2015. (MAXPPP)
Le débat est relancé. L'attaque du train Thalys Amsterdam-Paris, vendredi 21 août, pose à nouveau la question de la sécurité dans les gares et les trains.

Sans annoncer de nouveau dispositif, le ministre de l'Intérieur a immédiatement adressé un télégramme à tous les préfets de France pour leur "rappeler les principes de vigilance et de surveillance" nécessaires à proximité des gares et dans l'ensemble des transports.

La SNCF a par ailleurs annoncé la mise en place d'un "numéro national de signalement des situations anormales" dans les gares et dans les trains : le 3117. Quarante personnes devraient être dédiées à ce service. La signalétique sur les questions de vigilance va également être renforcée.

Le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, indique également que 3 000 agents "spécialement affectés à la sûreté, armés et assermentés, qui travaillent en collaboration étroite avec la police ferroviaire sur tout le territoire", patrouillent actuellement dans les gares et les trains. Ces patrouilles devraient être renforcées.

En revanche, hors de question de procéder à des contrôles comme dans les aéroports. "Le train en France, c'est 20 fois plus de trafic que l'aérien. Vous voyez ce que sont les mesures de contrôle d'embarquement dans les aéroports, il faudrait faire 20 fois plus dans le train. Ce n'est pas une piste sur laquelle il faut compter", a déclaré dimanche Guillaume Pepy dans le JDD.

Faut-il selon vous renforcer la sécurité à l'intérieur des trains ? Votez, réagissez, et commentez sur francetv info.

Attaque du Thalys : faut-il renforcer la sécurité à l'intérieur des trains ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfranceinfo