Cet article date de plus de deux ans.

"Strasbourg ne doit pas être une ville qui se replie sur elle-même, ne peut pas l’être, ne sait pas l’être"

Le marché de Noël reste fermé jeudi à Strasbourg, ce qui désole de nombreux habitants et commerçants, convaincus que ce lieu de rassemblement va les aider, après le choc de l'attentat.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le marché de Noël fermé à Strasbourg, le 12 décembre 2018, au lendemain d'une fusillade meurtière. (MAXIME BACQUIÉ / FRANCE-BLEU ALSACE (+ FB ELSASS))

À Strasbourg, le marché de Noël reste fermé pour des raisons de sécurisation, a expliqué à franceinfo, jeudi 13 décembre, Alain Fontanel, premier adjoint au maire de la ville. Si les habitants comprennent la situation, après l'attentat de mardi, beaucoup regrettent ce "moment de communion" qui manque. 

>>DIRECT. Attentat de Strasbourg : suivez l'évolution de l'enquête et de la traque lancée en France et en Allemagne

À quelques mètres du marché de Noël, au café Broglie, Carole, la responsable de cette institution alsacienne cherche le mot juste pour qualifier sa peine. "On se sent dépourvus, démunis, dit-elle. Ça ne s’appelle pas capitale de Noël pour rien." Les festivités drainent "des millions de personnes" et le rendez-vous est crucial, dit-elle. "Beaucoup de commerces comptent sur ce mois-là pour avoir une trésorerie. Il faut le dire, ça aide à passer le reste de l’année pour beaucoup de gens". Carole redoute les conséquences des événements dramatiques. "Maintenant, pour beaucoup d’étrangers, ça représente un endroit où il y a eu un acte malveillant. Et peut-être que des étrangers vont renoncer à venir nous voir", indique-t-elle. 

"Il faut que ça continue"

Beaucoup de touristes venus spécialement pour les fêtes de décembre ont écourté leur séjour. Et selon Dominique vendeuse dans une biscuiterie à deux pas de la cathédrale, il n’y a pourtant qu’avec ce rendez-vous traditionnel de décembre que Strasbourg peut reprendre vie. "Il doit être rouvert, parce que le marché de Noël, c’est la joie de vivre, les gens qui flânent, qui sont ensemble, affirme-t-elle. Strasbourg ne doit pas être une ville qui se replie sur elle-même, ne peut pas l’être, ne sait pas l’être." 

Un sentiment partagé par Alexandre, qui a grandi à Strasbourg, et vécu de nombreux marchés de Noël. "C’est un symbole, un moment de fête, de communion entre tout le monde, explique cet étudiant de 22 ans. Ça rassemble les gens, pas que les Français en plus. Et c’est bien, surtout ces derniers temps de rassembler les gens ensemble et de créer du lien humain. C’est l’âme de Strasbourg, on y a droit une fois par an et il faut que ça continue."

"Refaire battre le cœur de Strasbourg" 

"On espère que les touristes vont venir à Strasbourg, vont nous encourager et vont continuer à faire vivre et battre le coeur de Strasbourg qui a été largement blessé", a souhaité le directeur général des vitrines de Strasbourg. "Après le temps du choc, et nous sommes toujours sous le choc, et le temps du deuil, je crois qu'il faut qu'on se relève, qu'on ne donne pas raison à ces terroristes", a-t-il plaidé. 

Le marché de Noël, c'est notre ADN et c'est important de rester debout

Pierre Bardet

"Il faut se relever, regarder vers l'avenir et vers l'espoir. Il faut vraiment qu'on continue à vivre, il faut qu'on reste debout sinon, on leur donnerait raison. Il faut organiser maintenant la vie à Strasbourg et le retour du marché de Noël, même si l'ambiance ne sera plus jamais comme avant", a avoué a affirmé celui qui est aussi scénariste et designer des illuminations du marché de Noël.

Tous espèrent que le cœur historique de la ville battra à nouveau au plus tôt.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.