Orne : le terroriste interpellé par le Raid, sa compagne tuée dans l'assaut

À Condé-sur-Sarthe, dans l'Orne, un détenu radicalisé a poignardé deux surveillants mardi 5 mars. Sa compagne et complice a été tuée dans l'assaut du Raid.

France 2

L'assaut vient d'être donné par le Raid, Michaël Chiolo et sa compagne sont neutralisés, elle décédera des suites de ses blessures. En poignardant deux surveillants, mardi 5 mars, Michaël Chiolo, 27 ans, avait des intentions bien précises. "Il est ressorti très vite des premiers témoignages que le détenu en se jetant sur les surveillants pénitentiaires avait crié 'Allahou akbar', il disait vouloir venger Chérif Chekatt, individu mis en cause dans l'attentat commis à Strasbourg (Bas-Rhin) le 11 décembre 2018", explique le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz.

Une enquête administrative ouverte

Chérif Chekatt avait tué cinq personnes avant d'être abattu par la police. Les deux hommes se connaissaient pour avoir partagé 175 jours de détention. Ils ont ensuite échangé des courriers. La ministre de la Justice a annoncé l'ouverture d'une enquête administrative pour comprendre comment le couteau en céramique a été introduit en détention. Les deux surveillants blessés sont toujours à l'hôpital, mais leurs jours ne sont pas en danger.

Le JT
Les autres sujets du JT
La prison de Condé-sur-Sarthe (Orne), le 5 mars 2019. 
La prison de Condé-sur-Sarthe (Orne), le 5 mars 2019.  (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)