Attentat du marché de Noël de Strasbourg : ouverture du procès, quatre complices présumés jugés

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Attentat du marché de Noël de Strasbourg : ouverture du procès, quatre complices présumés jugés
Article rédigé par France 2 - J. Debraux, N. Perez, A. Belderrain, S. Guibout, S. Fouquet, A. Pacary, E. de Pourquery, A. Lopez, M. Le Rue
France Télévisions
France 2
Le procès de l'attentat du marché de Noël de Strasbourg, dans le Bas-Rhin, s'ouvre jeudi 29 février à Paris. En décembre 2018, le terroriste islamiste Chérif Chekatt avait tué cinq personnes, avant d'être abattu après deux jours de cavale. Quatre complices présumés sont sur le banc des accusés.

Le procès de l'attentat du marché de Noël de Strasbourg (Bas-Rhin) s'ouvre à Paris, jeudi 29 février. Le cœur lourd, les familles de victimes sont venues demander justice. Le 11 décembre 2018, un terroriste islamiste avait fait irruption au cœur du marché de Noël de Strasbourg. Armé d'un revolver et d'un couteau, il avait tué cinq personnes et en avait blessé 11 autres. L'attentat avait été revendiqué par le groupe État islamique.

Un procès qui devrait durer cinq semaines

Derrière Chérif Chekatt, abattu après deux jours de cavale, plane l'ombre d'Audrey Mondjehi, jugé dans ce procès pour complicité d'assassinat terroriste. Cet ancien rappeur est notamment soupçonné d'avoir hébergé puis aidé le terroriste à se fournir une arme. D'après son avocat, Audrey Mondjehi ne savait pas à quoi allait servir le revolver. Jugé aux côtés de trois autres hommes accusés d'avoir aidé l'assaillant à se procurer l'arme du crime, Audrey Mondjehi risque une peine de prison à perpétuité. Le procès devrait durer cinq semaines.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.