Cet article date de plus d'un an.

Attentat de Strasbourg : une broche à l'effigie de la cathédrale contre un don en faveur des victimes

A l'initiative des exposants du marché de Noël "off" de la Petite-France, les passants peuvent obtenir une petite cathédrale noire dotée d'un cœur rouge en échange d'un don pour les victimes de l'attaque du 11 décembre.

Article rédigé par
Corine Fugler - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des passants déposent des fleurs place Kléber à Strasbourg le 16 décembre 2018, cinq jours après l'attentat du marché de Noël. (SEBASTIEN BOZON / AFP)

C'est une discrète petite broche qui s'affiche à la boutonnière de certains Strasbourgeois : une petite cathédrale en bois noire dotée d'un cœur rouge. Elle est échangée contre un don en faveur des victimes de l'attaque du 11 décembre, à glisser dans une tirelire en bois, posée sur certains stands du marché de Noël de Strasbourg. C'est une initiative des exposants du marché de Noël "off" de la Petite-France.

Un "souvenir" en hommage aux victimes

De passage à Strasbourg, certains touristes ont aussi adopté la petite cathédrale noire : "C'est bien de faire ça pour ceux qui sont morts, c'est bien, c'est un petit geste pour ce qu'il s'est passé, qui est horrible et n'aurait jamais dû se passer", expliquent Nohan et Marie, sa maman. Théo et Clarisse vont aussi l'accrocher sur leur manteau : "Je trouve ça original, on y réfléchissait comme cadeau, pourquoi pas. On pensait ramener ça à Paris comme souvenir. On n'a pas peur, on vient visiter Strasbourg, profiter des marchés de Noël et vivre quand même la magie de Noël, malgré tout", affirment-ils. 

Derrière cette broche se cachent les exposants du marché de Noël "off" de Strasbourg, un espace animé essentiellement par des associations strasbourgeoises. "Au lendemain des attentats on s'était réunis avec les acteurs du marché off"explique Noé Milesi, qui travaille sous l'un de ces chapiteaux. 

Il y avait la conviction qu'on avait envie d'aider, du coup, on a cherché un objet rapide à produire et c'est ce qui a été fait

Noé Milesi

à franceinfo

Noé Milesi se demande si ça pourrait être fait "pour d'autres causes", "pourquoi pas", affirme-t-il. "Là c'était quelque chose d'exceptionnel, lié à des événements exceptionnels". L'association qui bénéficiera de ces dons n'a pas encore été choisie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.